Voyage intérieur 2020. Étape 41: Lâcher Prise.

Le lâcher prise a certainement été l’une des leçons les plus difficiles que j’ai reçues. En grande partie parce que cette notion est souvent confondue avec celle d’abandon, d’arrêt, de renoncement. Or, pour moi, il ne s’agit pas du tout d’une renonciation à quoi que ce soit, mais au contraire, la saisie d’opportunités qui se présentent à un moment donné, en ayant une confiance absolue dans le processus.

Je me suis parfois acharnée à poursuivre des voies qui m’étaient fortement conseillées, qui auraient pu correspondre à mes aspirations, mais qui n’entraient pas en résonance avec ce que j’étais. Inévitablement, ces voies se sont avérées être de belles impasses. J’ai aussi parfois voulu aller au bout des choses et je me suis retrouvée devant un mur.

Lorsque j’ai réellement saisie l’idée de lâcher prise et que je me suis libérée de fait des contraintes que je m’imposaient ou qui m’étaient imposées, ma vie a été transformée, effectivement. Je vis désormais en accord avec moi-même, je ne me justifie plus pour chacun de mes choix, de mes réactions, de mes envies. Je suis attentive à ce qui se passe autour de moi et j’effectue mes choix en fonction de ce qui me fait vibrer. Je ne passe plus mon temps à élaborer de multiples plans, principaux et annexes, en essayant de couvrir l’éventail de possibilités. Je saisis ce qui se propose à moi, et je ne me pose pas de questions inutiles. Si je l’ai saisi, c’est que c’était quelque chose que j’avais besoin de vivre, de connaitre, d’expérimenter. Lorsque le temps sera venu de vivre autre chose, elle se présentera à moi. Je peux donc faire ce que j’ai à faire, vivre ce que j’ai à vivre sans me préoccuper du reste. J’ai lâché prise.

Je vous souhaite de lâcher prise à votre tour et de vivre quelque chose de similaire.

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain nous nous pencherons sur notre Héritage.

Voyage intérieur 2020. Étape 40: Créativité.

Nous en sommes déjà aux deux tiers de notre voyage intérieur estival. J’espère que le paysage vous plait toujours. J’avoue qu’en ce qui me concerne, il me permet de remettre les choses en place. Je sais qu’une fois terminé, les fondations pour ma prochaine étape de vie seront coulées et solides.

La créativité a toujours été mon alliée. Je me retrouve souvent dans l’incapacité de suivre les consignes, les recommandations, les règles. C’est tout simplement ma nature. Une fois que je l’ai acceptée, elle s’exprime librement, que ce soit pas mes mots, mes gribouillages, ma façon d’être, ma capacité de trouver des solutions qui sortent un peu des chemins battus mais qui répondent exactement aux problèmes qui se présentent. La créativité me permet aussi de canaliser l’esprit qui est le mien. Je sais que si je ne parviens pas à communiquer ce qui me parait important en suivant les voies habituelles, je peux le faire en prenant mes chemins de traverse préférés. Le principal étant que le message soit transmis et entendu.

La créativité fait partie de la nature humaine, elle s’exprime par l’art ou par une façon de penser, mais aussi tout simplement en cuisinant. Que l’on suive une recette ou non, nous prenons différents éléments, nous les transformons, les combinons pour en faire un tout cohérent et nourrissant. C’est l’essence même de la créativité.

Aujourd’hui, faisons preuve de créativité, laissons notre étincelle briller!

Votre page du carnet de voyage:

Et pour marquer l’étape, les pages des étapes 21 à 40 en un seul pdf:

Demain, nous lâcherons prise.

Voyage intérieur 2020. Étape 39: Refus.

Je ne vois pas le refus comme un échec mais plutôt comme une opportunité.

Et je n’ai pas peur d’exprimer le mien, lorsque je ne me sens pas en phase avec quelque chose. Je le fais avec sérénité et détermination.

Lorsqu’on me refuse l’accès à quelque chose que je pensais être pour moi, je préfère me concentrer sur ce qui vient à moi plutôt que ce que j’ai perdu.

Que les refus dans votre vie soient autant de motivations pour parvenir à votre but!

Et votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous ferons preuve de Créativité!

Voyage intérieur 2020. Étape 38: Solitude.

Ce n’est pas un secret: j’aime la solitude. D’ailleurs, j’ai choisi l’illustration de cette carte en résonance avec celle de la Sérénité. Car pour moi, la sérénité est le fruit de mes moments de solitude. L’arbre de la sérénité est donc l’expression de celui de la solitude.

Mes moments de solitude, choisis ou non, sont toujours des opportunités. Je peux laisser parler ma créativité pour les transformer en des moments déterminants pour mon cheminement. Quoi que j’en fasse, j’en tire le meilleur.

Mais avant d’en arriver là, j’ai du passer par des moments plus difficiles, parce qu’être seul(e) en face de soi peut être compliqué. Mais une fois que nous avons appris à nous accepter pour ce que nous sommes, une fois une nous avons appris à nous apprécier, c’est de plus en plus facile.

N’ayons donc pas peur de la solitude mais faisons-en la rampe de lancement de notre voyage!

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous poursuivrons notre voyage avec une étape un peu plus compliquée: le Refus.

Voyage intérieur 2020. Étape 37: Trahison.

Nous expérimentons tous la trahison dans nos vies. Je l’ai fait. Une trahison telle que j’ai mis des années à me reconstruire et à envisager d’entrouvrir la porte à d’autres personnes. C’est chose faite aujourd’hui, et j’ai beaucoup appris le long de ce cheminement particulier.

Plus on est proche d’une personne, plus sa trahison nous blesse. Plus on donne notre confiance à une personne, plus sa trahison brise toute confiance, que ce soit en nous ou en ceux qui pourraient nous approcher. On se blinde, on se barricade, pour ne plus souffrir, pour ne plus être terrasser. Et puis on se rend compte qu’on était à l’origine de cette destruction. Aujourd’hui, je sais que je suis capable de redonner ma confiance, je l’ai fait. Je sais aussi que si ces personnes me trahissent, je ne serai pas détruite. Au pire, je me dirais que j’ai toujours un pauvre jugement. Mais me laisser détruire par une trahison? Non. J’en sortirai plus forte. Parce que cette trahison aura mis en lumière une de mes faiblesses, et que je trouverai un moyen d’en faire une force.

Nous sommes tous trahis à un moment ou à un autre de notre vie. Pour autant, ne nous laissons pas détruire mais tirons-en l’énergie de nous reconstruire.

Aujourd’hui, je ne vois pas en quoi je peux être trahie, si ce n’est par moi-même. Je suis la plus intègre possible, et lorsqu’on me blesse, j’essaie de comprendre ce qui a fait que les choses en sont arrivée là. J’assume mes actes et mes paroles, et j’essaie d’être la plus intègre possible. J’essaie également de comprendre ceux que je côtoie et de ce fait, je ne me sens pas trahie. Au pire, je ne suis pas comprise, ou je ne suis pas appréciée, mais trahie, non. Et je continue mon chemin en tirant les leçons qui s’imposent de la situation.

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain nous passerons un peu de temps dans la Solitude.

Voyage intérieur 2020. Étape 36: Lune.

J’ai la chance d’être très sensible au cycle lunaire. La chance parce qu’une fois l’intensité maitrisée, c’est vraiment un guide. Pendant longtemps, je le subissais plus qu’autre chose. Je me sentais un peu déprimée pendant la nouvelle lune, et à fleur de peau pendant la pleine lune, par exemple. Mon sommeil était également perturbé par la pleine lune (c’est toujours le cas, mais je me sers de ce temps supplémentaire de veille pour méditer, pour créer à la lumière de la lune, et c’est un moment que j’attends et dont je profite vraiment).

Je vous propose aujourd’hui la trame dont je me sers pour suivre ce cycle. J’espère qu’elle vous donnera envie de vous abandonner à la Lune dans un domaine de votre vie, d’expérimenter avec la Lune, et d’être vous aussi en phase avec notre satellite naturel.

note. Certains ajoutent la lune noire juste avant la nouvelle lune, comme un moment de repos, de réflexion, où on prend soin de soi. Mais cet ajout ne résonnait pas avec moi, donc je préfère suivre le cycle lunaire tel que je vous le propose, qui est également le cycle lunaire ‘officiel’. Je me repose tout au long de la période entre la pleine et la nouvelle lune, et ce sont aussi des moments de plus grande réflexion, et je prends toujours soin de moi hahaha. Chaque phase lunaire m’offre ce dont j’ai besoin, et je me sens bien avec ce rythme là. Si de votre côté vous ressentez le besoin d’ajouter la lune noire, vous pouvez le faire (je vous ai laissé la place de le faire à la fin de la liste de phases), chacun est différent, chacun a des besoins différents, il n’y a pas de norme dans le domaine.

Soyons Lunaires!

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain nous nous pencherons sur comment réagir à une Trahison, et ce qu’elle implique.

Voyage intérieur 2020. Étape 35: Récolte.

Le temps de récolter ce que nous avons semé est arrivé!

J’aime penser que ma vie consiste à semer des graines. Je les laisse se disperser aux quatre vents, sans trop me demander si elles trouveront de quoi s’enraciner, et grandir.

je considère la vie en général un peu comme ça, en définitive. chaque relation que nous amène à cet échange de graines de valeurs, d’éléments qui nous font vibrer. Et l’amitié peut être considérée comme l’un des fruits de ces graines.

Il nous est parfois donné l’opportunité de récolter ce que l’on a semé. Et aujourd’hui, c’est le cas. Je vous souhaite une bonne récolte!

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous nous laisserons bercer par le rythme de la Lune

Voyage intérieur 2020. Étape 34: Perte.

Nous voici arrivés à une étape un peu compliquée encore pour moi, même si le temps fait son œuvre. Aussi douloureuse soit-elle, la perte est également source de transformation et dévolution. Il nous appartient de l’apprivoiser et de la surmonter.

Il ne m’est toujours pas facile de trouver les mots pour exprimer les enseignements que j’ai pu tirer de la perte de ma fille, Emma, il y a 4 ans. Mais je peux chaque jour apprécier ce que cette dernière a apporté dans ma vie.

Il n’est évidemment pas nécessaire de subir un deuil, expression ultime de la perte, pour en faire l’expérience. Il peut s’agir de tout un tas d’autres choses. C’est un sujet néanmoins qui demande toute noter attention aujourd’hui.

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous nous réjouirons de notre Récolte!

Voyage intérieur 2020. Étape 33: Rapidité.

J’ai l’impression que la rapidité est dans l’air du temps… Ou c’est l’effet de la pleine lune sur mon rythme nocturne dû aux grosses chaleurs… Quoi qu’il en soit, tout semble s’accélérer, se mettre en place sans délai et ça fait un bien fou! Depuis quelques temps, j’avais l’impression de mettre fin à des tas de choses. Si je le faisais sereinement, je sentais aussi que ça signifiait la fin d’un cycle, et la mise en place d’éléments du suivant. Et je pense que tout va s’accélérer dans les prochains jours, ce qui me réjouit!

Je n’ai pas pour habitude d’avoir des regrets. Je prends le temps d’aller au bout des choses et de m’en détacher le moment voulu avec la conviction d’avoir vécu ce que j’avais à vivre ici et maintenant.

Je sens que de nouvelles opportunités vont se présenter et j’en suis ravie, parce qu’il est temps pour moi de fermer un nouveau volume de ma saga personnelle pour en commencer un nouveau. J’ai déjà perçu les prémisses de ce qu’il contiendra… A moi de les concrétiser, de saisir ce qui en constituera la trame. A moi d’écrire ce qui doit l’être, en gardant l’esprit clair pour ne pas me laisser tromper par la précipitation.

Je vous souhaite aussi de voir vos projets s’accélérer et se matérialiser rapidement. Il est temps!

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, pour pouvoir démarrer un nouveau tome, nous devrons nous pencher, une dernière fois, sur ce que nous avons perdu.

Voyage intérieur 2020. Étape 32: Possibilités.

Aujourd’hui, un nouveau mois s’offre à nous, et avec lui, des possibilités. J’aime lorsqu’un champ des possibles s’ouvre à moi. Que ce soit celui des opportunités professionnelles, celui des rencontres potentielles ou celui de projets personnels.

Je me suis rendue compte avec le temps que loin d’être aléatoires, ces possibilités qui s’offrent à moi sont le fruit de désirs qui demandent à s’exprimer, en conjonction avec les ressources qui se trouvent déjà en moi et avec le moment adéquat pour qu’ils puissent le faire le mieux possible.

Lorsque je sens en moi ce besoin d’exprimer quelque chose, ou que je sens que je suis dans une voie sans issue, je pars à la recherche de ces champs, en ouvrant mon esprit, mes yeux et mon cœur. Je saisis les indices qui ne manquent pas de se présenter et qui me guident à bon port.

J’ai également appris que le choix n’est pas un sacrifice, mais au contraire une liberté. Après tout, si les deux possibilités me sont destinées, celle que je n’ai pas choisi se représentera sur mon chemin, sous une autre forme.

Aujourd’hui, ouvrez la porte aux possibilités et réalisez vos désirs!

Et votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous accélèrerons le pas avec Rapidité.

%d blogueurs aiment cette page :