Mon attrape rêves

Ça faisait un moment que j’en avais envie… J’ai longuement hésité entre mes différentes options: crochet? Macramé? ‘Traditionnel’?

C’est le macramé qui l’a emporté. Un petit tour sur le net pour l’inspiration et je me suis lancée. Comme ça, dans le vide, directement. Je connais quelques nœuds de macramé, ça tombe bien, ils devraient me suffire pour ce que je veux faire. Et j’ai préféré jouer la sureté en coupant des longueurs indécentes de corde… Comme ça je pourrais toujours rajouter des trucs, et surtout ne pas être bloquée par le manque de matériel.

Une fois mes nœuds faits, j’ai coupé les fils en haut, alors que j’ai laissé la longueur en bas. Au départ, j’avais juste effiloché les fils du haut, mais ça ne me plaisait pas plus que ça… du coup, hop hop hop, j’ai recoupé une bonne longueur de fil et j’ai enserré tous les fils qui dépassaient dans de nouveau nœuds…

Quant au bas, je me suis régalée! J’ai tressé, noué, fait des plumes avec les chutes de fils du haut (rien ne se perd, tout se transforme). Et voilà mon attrape rêve qui siège désormais fièrement dans ma chambre!

20180818_094202

Publicités

Ces matins-là

Il y a les matins brumeux, les matins difficiles, les matins chagrins, les matins du quotidien…. et puis ceux, comme aujourd’hui, où je me réveille avec « Feeling good » dans la tête, et les paroles sur les lèvres. C’est ce qui a du me réveiller je pense, je chantais…. et puis en me redressant dans mon lit, voir ça….

20180816_101936.jpg

Entendre les oiseaux, sentir l’air frais du matin, sentir que je fais partie d’un tout et que tout va bien. Le chat a du sentir qu’il se passait quelque chose et elle a voulu en savoir plus, en se pelotonnant contre moi en ronronnant. Et cette chanson dans ma tête, venue de mes rêves…

Il y a les matins où rien ne compte vraiment. Et puis il y a ceux où tout prend de l’importance. La moindre sensation physique, la moindre pensée.

Il y a les matins où la tâche à accomplir dans la journée nous écrase de tout son poids. Ceux où on a conscience des combats à mener. Ceux qui sont empreints d’une routine automate. Et puis il y a ceux où l’on est pleinement présent à soi. Où on se sent connecté à tout ce qui nous entoure. Et où on n’attend rien mais où on a envie de partager ces sensations si particulières avec le monde entier. Où on se sent irradier.

Il y a les matins où la force semble nous manquer pour accomplir la moindre tâche. Mais où on doit se faire violence et se lever. Il y a les matins fatigués, la tête pleine de ces regrets que la nuit n’a pas effacés. Ceux où la réalité du chagrin semble nous clouer à terre. Ceux où on n’a pas envie de croiser son regard dans le miroir. Et puis il y a ceux où on se sent plein d’énergie et d’envies. Où la détermination que l’on lit sur notre visage l’éclaire.

Il y a les matins sursauts, ceux qui nous poignardent d’angoisse. Il y a les matins robot, où rien ne nous atteint, où on fonctionne parce qu’il faut fonctionner. Et puis il y a ceux où tout parait clair, où tout prend sens. Où on sait, on sent, on comprend. Où on est exactement là et quand on doit être.

Il y a les matins chiffonnés, les matins froissés, les matins courbaturés, les matins moites, les matins éblouissants, les matins bouffis. Et puis il y a ceux où l’air caresse notre peau, où le soleil la réchauffe, où la lumière est douce, où le premier geste que l’on fait, c’est de sourire, avant même d’ouvrir les yeux.

Il y a les matins douloureux, les matins tristes, les matins difficiles, les matins automates, les matins ordinaires. Et puis il y a les matins comme ce matin, où je me sens vraiment en vie, où le monde extérieur entre en collision avec mon monde intérieur.

Les matins où tout, absolument tout, est possible.

My inner journey: August

This month we focus on taking care of ourselves. Because by doing so, we are able to take care of others. So it’s time to start an exercice routine, to eat all those fresh fruits and vegetables summer offers us, and to spend time with ourselves. Take a walk in the forest, or spend time next to a river, let the flow inspire you. Meditate, or write, or do whatever makes you feel good with yourself.

And to help you in this, here is my monthly coloring page!

Care

care

Mon voyage intérieur: août (07)

Aujourd’hui, je vous propose un petit coloriage. A vos crayons ou feutres!

Prends soin

prends soin

Mon voyage intérieur: août (06)

Les petits post-it citations du mois!

Mon voyage intérieur: août (05)

Un peu de musique pour se réveiller en douceur et de bonne humeur. Indispensable ce mois-ci!

Mon voyage intérieur: août (04)

Ce mois-ci je vous propose des articles sur des thèmes variés, pour prendre soin de soi, des autres etc etc…. bonne lecture!

voila voila! Prenez soin de vous !

Mon voyage intérieur : août (03)

Ce mois-ci, j’avais envie de format A5…

prends soin

Fond: aquarelle

stylo gel blanc

police: deadly inked

Motif: Shattuck

Boites pour Dixit

J’aime beaucoup les cartes du jeu Dixit. Après avoir épluché chaque jeu (l’original, Odyssey, et les 7 extensions), j’ai opté pour les extensions 3, 6 et 7.

Chaque extension comporte 84 cartes. Pour pouvoir jouer au Dixit, il faut posséder un des deux jeux originaux: Dixit et Dixit Odyssey. Ces deux jeux comprennent un plateau de jeu et tout le matériel nécessaire pour jouer. Je vous les conseille fortement,e t en plus, ils sont français!!!

Quant à moi, je ne me servirai pas des cartes pour jouer à Dixit, donc j’ai opté pour les extensions qui me parlaient le plus.

J’ai donc choisi l’extension 3: Journey

Dixit 6: Memories

et Dixit 7: Revelations

Chaque extension se trouve dans une grande boite…. du coup, c’est un peu embêtant… parce que bon, les cartes font 8 x 12 cm. Et les boites, de super bonne qualité certes, mesurent 12 x 27.5 x 4 cm…. vraiment trop grand… Du coup, j’ai cherché sur le net pour trouver de quoi ranger mes cartes plus facilement… mais rien…

Par contre, j’ai trouvé des tas de ressources sur le site de l’éditeur, Libellud. Et me voila à bidouiller mes propres boites sur mon ordi, en essayant d’utiliser les mêmes couleurs que sur les boites originales, en ajoutant un élément d’un côté et une carte de l’autre. Et puis j’ai décidé d’ajouter les noms de chaque extension sur les côtés des boites, comme ça, elles sont reconnaissables du premier coups d’oeil. Voila donc mes petites boites:

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elles font chacune 8 x 12 x 3 cm. Beaucoup beaucoup mieux non?

Et du coup, je me suis laissée un peu emporter et j’ai bidouillé une boite pour chaque paquet de carte, du Dixit original à l’extension 8…

 

et voila le pdf pour que vous puissiez aussi faire vos petites boites pour vos cartes! A vos imprimantes, ciseaux, colle! J’ai coupé les languettes en biseau, pour que ce soit plus facile à coller, et j’ai arrondi les angles du rabat. Sinon, c’est tout prêt!

BOITES DIXIT

Mon voyage intérieur: août (02)

Prendre soin de soi, c’est se laisser porter par le courant de ses envies et de ses besoins.

%d blogueurs aiment cette page :