365 portraits, semaine 4

Quelle semaine!! Encore une fois des portraits vraiment intéressants à étudier, et des expérimentations hahaha. Pour rappel, Sur Digital Painting School, un challenge a été proposé: réaliser 365 études de portraits, un par jour, tout au long de l’année. L’organisatrice du challenge nous donne une photo à étudier. On peut ne faire que le croquis, ou réaliser une étude en la peignant digitalement. Certains ont opté pour les croquis sur carnet, d’autres le font sur l’ordinateur… Certains s’essaient à la méthode de construction Loomis, d’autres essaient de faire sans, d’autres encore (et c’est mon cas) ont opté pour travailler en masses (pas de croquis, on applique les couleurs pour dessiner les volumes et les ombres, la lumière et on affine au fur et à mesure…). On peut se donner une limite de temps, ou profiter de cette expériences pour explorer les jeux de lumières, les valeurs, les teintes… bref, tout est possible. Les références alternent entre visages masculins et féminins, et sont très très variées: tous les ages, les ethnicités, en couleurs, en noir et blanc, voire même des peintures de maitres… un véritable régal, ce challenge!

Avant le 1er janvier, je n’avais jamais dessiné de portrait, ni fait d’étude de portraits.. je partais donc de 0. Et je suis vraiment agréablement surprise parce que je suis capable de faire déjà… ça avance!!

Elle paraissait simple mais en fait pas tant que ça. La moindre erreur était visible, et puis il a fallu que je me demande sérieusement comment faire ses cheveux. Mais j’ai réussi à avoir les bonnes valeurs, et je suis plutôt contente de ce que j’ai réussi à faire.

Je suis toujours plus à l’aise avec les peaux mates, il n’y a pas à dire… Cette fois, j’ai voulu aussi détailler les vêtements, et ce n’est pas si facile, mais si je n’essaie pas, je ne peux pas progresser… et je me suis vraiment beaucoup amusée avec le rendu de ses cheveux. Et encore une fois, les valeurs sont plutôt justes!! Chouette!!

Pas évidente, cette position, et je ne parle même pas de son vêtement… Mais je ne m’en suis pas trop mal sortie… Honnêtement, celui dont je suis la moins satisfaite cette semaine…

La barbe est sommaire, mais j’ai expérimenté en ombrant… sinon, je suis plutôt contente d’avoir réussi à avoir les bonnes couleurs. Et puis je suis parvenue à lui conserver son expression si sympa!!

Et le cauchemar des peaux pâles continue… Bon, elle a l’air moins vampiriques que les précédents, c’est déjà ça… j’ai exploré les ombres rouges, violettes et bleues (si si, il y a tout ça… ) et puis je suis contente de ses cheveux… je commence à me lâcher un peu.

Et c’est parti pour les expérimentations!! J’avais envie d’essayer un truc… Donc j’ai travaillé avec une référence (et donc une étude) réduite à 16% ce qui a donné une image de 4 cm par 6 cm sur mon écran, pendant un temps limité (30 minutes), le but étant de reproduire la référence le plus fidèlement possible en ne travaillant qu’en masses, et sans zoomer… Et ça a donc donné ça… ce qui n’est pas si mal! Je ne pensais pas en être capable, mais je me suis régalée!

Bon, ensuite j’ai passé du temps à l’affiner, à le retravailler, et l’étude finale donne ça:

Du coup, je pense que c’est ce que je ferai à partir de maintenant, ça me correspond vraiment bien, et c’est vraiment super intéressant! Je partirai d’une image réduite, je poserai les couleurs ou les valeurs principales, puis je zoomerai petit à petit pour affiner, ajouter les détails, et je m’arrêterai quand ça m’ira, sans chercher à reproduire la référence de manière photoréaliste (enfin, pour le moment… mais qui sait, ça me prendra peut être plus tard!)

Première entorse au challenge. Le week end, les références proposées sont plus difficiles, relèvent plus du défi qu’autre chose. Cette fois, c’était un tableau de maitre et là, non, joker, ni inspirée par la référence ni le temps de faire quelque chose dont j’aurai pu être satisfaite. Donc j’ai puisé dans ma collection de références et j’ai choisi celle qui m’a servie aujourd’hui. Pas si simple quand même: gros gros contraste, des formes très marquées, et surtout des bords perdus (on ne voit pas la délimitation entre certaines parties du portrait et le fond). Bref, pas si évident, mais j’ai beaucoup compris avec ce profil.

à suivre!!

Et si ça vous intéresse, vous pouvez retrouver les études réalisées depuis le début de l’année et ma progression dans les articles suivants:

Retour sur les voyages antérieurs (4)

Chaque semaine, je revisite les voyages intérieurs que j’ai fait depuis 2018 et je les intègre à mon cheminement actuel.

2018: Le voyage intérieur

Le mots du mois était apprend. Et j’ai le plaisir d’apprendre encore et toujours, pour mon plus grand plaisir. Vous trouverez l’article ici, et si ça vous tente, vous pourrez aussi découvrir les étapes de ce voyage particulier, avec des petites citations post-it, un gribouillage, des mises en action , des images façon tableau de visualisation, et une réflexion

Cette semaine, je continuerai mes études de portraits et mes cours de peinture digitale. J’ai conscience de mes lacunes et faiblesses, et je travaille à les combler. Je me donne des objectifs réalisables et je prends un grand plaisir à les atteindre. un pas à la fois, un jour à la fois.

2019: l’épopée et les symboles

Cette semaine là, la carte était en anglais. You can find the blog post here: I am growing each and every day.

L’article sur le symbole de la plume se trouve là.

Si je continue d’écrire au stylo plume, j’ai aussi ajouté le stylet à mes outils de croissance. C’est en créant, en donnant une image ou en décrivant ce que j’ai en moi que je progresse, que je m’élève le plus. Mon cheminement est continuel, et je profite de chaque étape avec plaisir.

2020: la saga

Vous trouverez l’article en français ici. You’ll find the english blog post here.

Ces derniers mois j’avoue, j’avais perdu mon élan (bon, en même temps, j’étais en cendre, hein, ça n’aide pas…). Mais je sens qu’il revient, je me surprends à avoir cette petite étincelle qui m’avait tellement manquée. Et si pour le moment je continue de renforcer mes fondations, je me prépare aussi pour la suite. Et c’est très bien comme ça.

2021 Le bosquet de l’Alchimiste

Vous trouverez l’article avec le journal et l’étape du voyage ici.

And you’ll find the english version of the card, the journal and the journey here.

Cette étape du voyage portait sur les forces et les faiblesses et leur équilibre que chacune peut nous apporter. Et j’avoue que j’aime l’idée de faire un point sur ce qui a changé en moi, ce qui a migré d’un côté ou de l’autre, et en quoi mon nouvel équilibre correspond à ce dont j’ai besoin aujourd’hui.

2022 Le cheminement

La quatrième étape du cheminement du mois de janvier portait sur matérialiser son intention.

  • Ce sur quoi je peux compter.
  • Ce que je suis capable de faire dès aujourd’hui.
  • Ce qui me tient vraiment à cœur aujourd’hui.
  • Ceux avec qui je peux partager mes découvertes.
  • Ce que je peux faire pour rester concentré(e) sur mon intention.
  • Ce que je peux faire si un obstacle se présente sur mon chemin.
  • Les mots qui m’ont inspirée pendant mon cheminement.

J’aime comme chacun des voyages apporte une perspective, un élément particulier, comment ils s’articulent entre eux. Et surtout, ils m’apportent chacun de quoi me nourrir et avancer.

Je vous souhaite une douce semaine.

Prenez soin de vous.

365 portraits, semaine 3

Pfiou! Cette semaine a été un peu complexe côté portraits. J’avoue, j’ai abandonné l’idée de faire quoi que ce soit en 1 heure max… J’ai voulu me concentrer sur la lumière, comme c’est aussi le sujet de mes cours en ce moment… Je suis toujours un peu claire avec mes couleurs, mais je progresse de ce côté là… donc bon, c’est déjà ça. Et puis les références étaient plus que complexes cette semaine!!

Premier portrait de la semaine, ça commençait fort!! Mais je me suis régalée à le faire, à jouer avec ces couleurs (qui étrangement, du coup, étaient plutôt justes hahaha). Vraiment sympa, et je m’en servirai comme étude à présenter pour mes cours (3 études à faire, avec comme thème principal la lumière).

La version féminine sur le même thème… beaucoup plus difficile, avec cette transition brutale… mais mission accomplie quand même.

Série sur le thème du profil… Oui, c’est Danny Devito imitant Hitchcock… rigolo, et le noir et blanc est mon ami!

Celui là en revanche est flashy les coloris! Mais je suis plutôt juste coté couleurs, j’ai beaucoup moins de mal avec les peaux mates.

Et voila une belle plongée en enfer! En plus un jour de bug cérébral… du coup entre le manque total de concentration et le sujet, j’y ai passé la journée, en plusieurs séances…. mais les détails du costume!!! L’horreur, même si le sujet est vraiment sympa!

Et la version féminine. Moins de mal (mon cerveau était de retour) mais les détails, encore une fois!! Pfiou!!

Celui d’aujourd’hui, un véritable plaisir après les deux précédents. Je me suis régalée!!

Et voila! 3 semaines de portraits, 21 en tout, avec une nette progression. La semaine prochaine, mon but est d’être la plus juste possible niveau couleurs… j’y arriverai!!!

Les portraits des semaines précédentes:

Et la galerie des portraits réalisés jusqu’ici… Les progrès sont déjà bien présents!

Retour sur les voyages précédents (3)

Chaque semaine, je revisite les voyages intérieurs que j’ai fait depuis 2018 et je les intègre à mon cheminement actuel.

2018: Le voyage intérieur

Le mots du mois était apprend. Et j’ai le plaisir d’apprendre encore et toujours, pour mon plus grand plaisir. Vous trouverez l’article ici, et si ça vous tente, vous pourrez aussi découvrir les étapes de ce voyage particulier, avec des petites citations post-it, un gribouillage, des mises en action , des images façon tableau de visualisation, et une réflexion

La semaine qui vient, je me plonge dans les légendes, les contes et la mythologie slaves. J’ai vraiment hâte de découvrir tout ça.

2019: l’épopée et les symboles

Pas de carte de l’épopée, ce n’était que le début et je devais encore mettre en route tout ça. Mais le symbole est un adinkra symbolisant la sagesse et la créativité. Ce qui me va très très bien! Vous pouvez en savoir plus sur Anonse Ntontan ici.

2020: la saga

Cette semaine, on se plonge dans la confiance. Confiance en soi, confiance dans le processus, confiance dans les autres. Vous trouverez l’article en français ici and you’ll find the english post here. Les deux articles sont complémentaires, donc si ça vous tente, un petit tour du côté de google traduction peut vous aider si besoin est hahaha.

Aujourd’hui, je continue plus que jamais à avoir confiance en moi, en ce que je fais. J’essaie d’être la plus alignée possible avec moi-même et j’avance sur mon chemin, pas après pas. En ce qui concerne ma confiance dans les autres, je m’en suis détachée aussi. Je ne suis plus aussi asociale qu’auparavant, j’ai trouvé un équilibre dans mes relations et je sais à qui je peux faire confiance ou non. Et que s’ils me trahissent, ce sera juste une nouvelle leçon de vie, mais que ça ne me blessera pas autant que ça aurait pu le faire auparavant. Certainement parce que j’ai fait le choix d’être transparente, d’être ce que je dis, de dire ce que je fais, et de faire ce que je suis. Ma confiance en moi fait que je n’ai rien à craindre d’autrui, mais au contraire je peux profiter pleinement des relations que j’ai réussi à construire sereinement. J’ai vraiment beaucoup évolué sur le sujet ces dernières années. Certainement parce que j’ai choisi la voie du discernement et non du jugement. Je me suis en quelque sorte immunisée contre le second en choisissant le premier. Et c’est très bien comme ça.

2021 Le bosquet de l’Alchimiste

Cette semaine là, je me plongeais dans ce qui constituait mes anneaux de croissance: mes valeurs et mes principes, mes expériences passées. Ce qui me permet d’être celle que je suis et qui marque les étapes de mon cheminement. Ce qui constitue mon noyau dur et mon identité.

Vous trouverez l’article en français ici, avec l’étape et le journal à compléter ici

You’ll find the english post with the stage and the journal here.

Et oui, j’ai refait la carte un peu plus tard, elle est beaucoup mieux hahaha.

Cette dernière année, j’ai tout remis à plat et je me suis reconstruite sur des bases plus saines, plus solides. Néanmoins, mes valeurs restent les mêmes. mes principes quant à eux, ont subi un dépoussiérage en règle hahaha. Parce que j’ai voulu me débarrasser de tout ce qui ne me correspondait pas mais qui faisait partie de ce que je devais faire ou incarner par … obligation, en quelque sorte. J’ai fait le choix de choisir de n’être fidèle qu’à moi-même. Je suis la seule à qui je me dois d’être loyale. Le reste va et vient dans la vie. mais la seule personne sur qui je puisse vraiment compter, la seule avec qui je passe ma vie entière, c’est moi. Et je n’ai pas envie d’aller à l’encontre de ses intérêts pour satisfaire des personnes qui ne sont que de passage, ou qui n’ont pas de réelle importance dans ma vie. Et quant à mes proches, ils m’acceptent telle que je suis, et je n’ai pas à me justifier à leurs yeux, tout comme je les accepte tels qu’ils sont, avec leur histoire personnelle, les leçons de vie qu’ils ont reçus et qui leur ont donné les valeurs qui sont les leurs. Encore une fois: discernement et non jugement.

2022: le cheminement

La troisième étape du cheminement du mois de janvier , un nouveau départ, nous donnait des pistes pour parvenir à notre destination.

  • Une nouvelle habitude que je commence ce mois-ci.
  • Une personne importante dans ma vie actuelle.
  • Ce qui me donne l’énergie d’aller plus loin.
  • Ma plus grande force.
  • Ce que je peux faire pour nourrir ma créativité.
  • Ce qui m’apaise.
  • Ce que je recherche.

Je vais m’en nourri pour avancer tout au long de cette semaine.

Quel beau voyage cette semaine encore! J’apprécie vraiment ces points d’étape, ces pauses pour regarder sereinement le chemin parcouru, intégrer ce qui doit encore l’être et reprendre ma route avec de quoi nourrir ma réflexion pour les jours à venir. Sans pression, à mon rythme, pour mon plus grand plaisir.

J’espère que vous prenez également du plaisir et que ces points hebdomadaires nourrissent votre propre cheminement personnel.

Prenez soin de vous.

Je vous souhaite une lumineuse semaine.

365 visages, semaine 2

Cette semaine, j’ai fais de gros progrès, notamment en utilisant des lignes de repère… C’est toujours un grand plaisir de peindre (digitalement) ces visages, aussi divers et variés, et améliorer ma technique. La règle reste la même: un visage par jour, à peu près une heure (j’avoue, je déborde, mais de moins en moins, mon but étant de parvenir à faire quelque chose de bien en moins d’une heure).

Cette semaine, j’ai donc fait ces portraits:

Juste une heure pour celui-ci, du coup le foulard est un peu baclé. je ne suis pas du tout satisfaite du rendu des rides, mais ça finira bien par venir!

Cette référence était bien plus compliquée que prévue, mais je suis plutôt contente de ce que j’ai fait.

Cette référence était une photo en sépia… j’ai donc décidé de n’utiliser que deux couleurs, en jouant avec les paramètres des brushes… pas le plus simple, mais je suis super contente du résultat (et oui, j’ai simplifié +++ les tatouages, pas envie d’y passer une autre heure, au moins hahaha).

Pas assez de contraste, pas assez de volume rendu… j’ai vraiment du mal avec les peaux pâles….

Première utilisation des lignes de repère et ça change tout!! Je perds beaucoup moins de temps à corriger les erreurs de proportion, et je peux me concentrer sur le reste… Je gagne du temps, et je peux le passer à affiner ma technique… et oui, j’ai beaucoup moins de mal avec les peaux plus mates hahaha.

Et encore une peau pâle!! Du coup, il a l’air un peu vampirique, le pauvre! Et j’ai pu passer du temps sur le téton, ce qui ne pourra sans doute pas se voir sur les réseaux sociaux, je risque de devoir le censurer (un tel chef d’oeuvre, pffff). Je commence à être plus à l’aise et à installer une routine.

Et celui d’aujourd’hui. Cette fois la référence avait un léger flou sur le contour du visage… léger on a dit…. j’ai eu la main un peu lourde, mais je suis plutôt contente de ce que j’ai réussi à faire en un peu plus d’une heure!

Et voici donc tous les portraits que j’ai peint jusqu’ici:

Je suis vraiment contente de voir les progrès déjà réalisés. Il y a de belles réussites, et puis des ratés aussi. Mais tous font partie de cette aventure, je suis fière de tous, ils m’ont appris beaucoup, et je prends toujours autant de plaisir à découvrir la référence du jour! Je suis partante pour tous les types de visages, puisque tous sont intéressants, et tous sont susceptibles de m’apprendre quelque chose… Un véritable bonheur, ce challenge!

Retour sur les voyages précédents (2)

Cette année, je revisite mes voyages intérieurs antérieurs (ha!) et j’essaie de les intégrer à mon cheminement actuel.

2018: le voyage intérieur

Le mots du mois était apprend. Et j’ai le plaisir d’apprendre encore et toujours, pour mon plus grand plaisir. Vous trouverez l’article ici, et si ça vous tente, vous pourrez aussi découvrir les étapes de ce voyage particulier, avec des petites citations post-it, un gribouillage, des mises en action , des images façon tableau de visualisation, et une réflexion

2019: l’épopée et les symboles

Vous trouverez les articles correspondants ici: la spirale, je suis créatrice/créateur de ma réalité et ici aussi.

J’avoue que les mots que j’ai écrit alors ont résonné en moi d’une manière très particulière lorsque je les ai lus ce matin. Au vu de l’année que je viens de passer, ils prennent encore plus de relief, de profondeur. Malgré tous les changements, les bouleversements, les effondrements et la reconstruction en cours, je reste fidèle à cette vision, à chacun de ces mots. La seule différence certainement est que je n’ai plus à me battre. Même si la guerrière en moi veille et impulse cette détermination qui me définit. On ne peut pas renier sa nature, après tout, mais on peut s’en servir comme d’une base et non seulement comme un bouclier.

Je crée ma réalité plus que jamais aujourd’hui. J’ai même placé ma créativité au centre désormais. Je me sens plus que jamais alignée à moi-même, et si j’ignore où ce chemin me mènera, je sais que je suis sur la bonne voie, je me sens à ma place. J’avance un peu chaque jour, an me sentant vraiment en paix avec moi-même. Et si je m’arrête parfois, c’est pour profiter du paysage qui s’offre à moi. Oui, décidément, je vis chacun des mots que j’ai écrits alors.

2020 la Saga

Vous trouverez les articles en français ici et in english here

La curiosité reste un de mes moteurs. Je n’hésite pas à me lancer dans de nouvelles expériences, parce que j’ai confiance en moi, en ce que je suis, et que je sais qu’en satisfaisant ma curiosité, je ne pourrai en tirer que de quoi me nourrir intérieurement. La semaine prochaine, un nouveau challenge me sera offert. Peu importe le sujet, je pense que je me lancerai, par curiosité de ce que je pourrai en faire. Peu m’importe que je parvienne à en faire quelque chose de satisfaisant ou que je me retrouve face à une impasse. J’aurai essayé, j’aurai satisfait ma curiosité de voir ce que je peux faire. Et puisque je ne suis pas dans le jugement mais dans le discernement, je pourrai voir ce que j’ai besoin de travailler, d’approfondir, d’apprendre et de comprendre pour parvenir à matérialiser ce que j’ai en tête. Et je prendrai le temps de le faire. Je trouverai sans doute également un nouveau puits sans fond à explorer hahaha.

2021 Le Bosquet de l’alchimiste

Vous trouverez l’étape en français ici. And you’ll find the english version here

« Lorsque j’ai envisagé mes racines, j’ai visualisé cet arbre et ce sol mystiques, magiques. Pour moi, il y a quelque chose de magique dans le fait d’être capable de prendre du recul, d’aller au plus profond et de puiser dans tout ce que j’ai vécu pour m’ancrer ici et maintenant. Il y a quelque chose de mystique aussi dans le fait que nous avons la capacité de trouver les réponses à nos questions en puisant dans la mémoire et la connaissance collectives. Si nos racines sont saines, nous pouvons y plonger profondément et laisser le collectif nous aider à nous tenir droits et forts. « 

Ces mots sont plus que jamais d’actualité. L’année dernière, j’ai passé beaucoup de temps à tailler, à élaguer ce qui devait l’être, mais aussi à dégager mes racines pour qu’elles puissent m’offrir un ancrage puissant et me nourrir de tout ce dont j’avais besoin. Je leur ai donné de quoi s’épanouir et s’enfoncer encore plus profondément dans le sol. Et elles m’apportent chaque jour l’énergie et la force de poursuivre mon chemin sereinement.

Je vais réimprimer les étiquettes, pour les placer un peu partout chez moi, histoire de me laisser inspirer hahaha

2022 le cheminement

La deuxième étape du cheminement du mois de janvier, un nouveau départ, nous proposait de nous pencher sur notre destination.

  • Ce qui m’inspire le plus, et pourquoi.
  • Ce qui me fait plaisir.
  • Quelque chose à laquelle dire oui.
  • Ce qui m’apporte le plus au quotidien.
  • Mes plus belles qualités. 
  • Ce que j’ai envie d’explorer.
  • Ce qui est important à mes yeux dans ma relation aux autres.

Je vais garder ces idées en tête cette semaine et voir ce que j’en retire. Mais certaines résonnent déjà en moi hahaha.

Cette semaine, je vais donc me laisser porter par ma curiosité, sereinement, et me laisser nourrir par mes racines pour continuer à cheminer et explorer ma créativité. Pour mon plus grand plaisir.

Je vous souhaite une merveilleuse semaine.

Prenez soin de vous.

Parce que vous le méritez.

Nouveaux départs, sortie de ma zone de confort

Ces dernières semaines, j’ai décidé d’oser, de sortir de ma zone de confort, d’avancer dans l’inconnu avec détermination et curiosité… Je sais que j’en parle souvent, mais pour une fois, j’avais envie de partager avec vous ce que ça signifie concrètement, pour moi, dans ma vie. Je ne fais pas de résolutions en début d’année… parce que je ne fais jamais de projets non plus. Je me laisse porter par le flux, et je m’adapte au fur et à mesure de ce que je rencontre sur mon chemin. C’est ainsi que j’avance sur mon chemin, l’esprit et les bras ouverts, prête à saisir les opportunités, et à en tirer le meilleur.

J’ai décidé de marcher un peu chaque jour. 5 km, une heure, histoire de bien commencer ma journée.. Pour le moment, je le fais en milieu de matinée, mais peu à peu, je pense le faire un peu plus tôt (mais là, entre la nuit et le froid…). Et j’ai trouvé un compagnon de marche dans la personne de mon père. C’est quelque chose que nous faisons déjà lorsque nous partons en vacances… Et de balade tranquille, ça devient du cardio (parce que mes jambes sont loin d’être aussi longues que les siennes hahaha). Et puis du coup, je me sens un peu ‘obligée’ de me motiver, parce que lui, l’est… Pour rendre le truc plus fun, j’ai installé une application sur mon téléphone, qui me sert de podomètre, et on rigole bien en regardant les « récompenses » que je reçois. Bref, sauf en cas de pluie, ou de souci qui m’empêche de le faire, je me suis mise à la marche. Et je suis bien déterminée à en faire une habitude…

J’ai repris mes cours de peinture digitale, pour mon plus grand plaisir. En dehors des exercices des cours, d’autres challenges se sont proposés à moi, et je n’ai pas résisté à leur appel. Et chacun d’entre eux me pousse à sortir de ma zone de confort… Je ne dessine pas de ‘gens’. Vraiment… les rares fois où j’ai tenté, le résultat était loin de mes attentes, et puis, j’avoue, ça ne m’intéressait pas trop… mais voila, une envie a germé en moi, silencieusement… et comme c’est souvent le cas, me voilà face à des propositions qui me permettent de me lancer, sans grande pression… Je sais aussi que ça fera partie de cours plus tard, donc je ne suis pas inquiète, je pars de… rien, vraiment. Aucun souci de ce côté là, je ne peux que progresser… Et comme pour la marche, je me suis dit que le meilleur moyen de rester motivée, c’est de faire partie d’un groupe. Ce que ces deux challenges m’ont offert.

Le premier consistait à créer un personnage à partir d’un champignon… ooh, ça me parle, ça!! J’ai attrapé la tablette, et j’ai créé ce petit bonhomme:

Certains ont des animaux totems, moi j’ai un champi protecteur… Certains savent que je surnommais mes collègues les plus toxiques « les champignons ». Pour moi, ce petit bonhomme est là pour les garder à bonne distance… un exorcisme, en quelque sorte. Mission accomplie, j’ai créé un personnage à partir d’un champi!! Je suis plutôt fière de moi.

Et puis je suis tombée sur une photo d’amanite tue mouche qui m’a tout de suite fait pensé à ces nobles de cours, dans leurs dentelles, l’attitude hautaine, puant l’arrogance… Je n’ai pas pu résister et j’ai créé ce deuxième personnage, avec sa tenue ridicule, mais tellement dédaigneux:

Mission personnages accomplie!! Et bon, si j’avais voulu passer plus de temps dessus, j’aurais certainement pu les détailler encore plus etc etc, mais il faut aussi parfois se poser des limites et ne pas se laisser envahir. C’était un challenge pour la semaine, et si je me demande ce que sera le prochain, je me dis aussi que ça m’a bien plus, et que je risque de revenir à la création de personnages champignons si je me sens inspirée !

En parlant de contrainte… J’avais envie de me lancer dans le portrait, j’avais même constitué un petit dossier avec des photos qui me paraissaient intéressantes à étudier… mais manque de motivation, je ne me suis jamais lancée… Et voila que sur le discord de mon cours de peinture digitale, quelqu’un propose ce challenge au long cours (oui, je sais, je ne me lance pas dans ce genre de truc d’habitude…. mais hé! Je sors de ma zone de confort, j’ai dit!!). Un portrait par jour à partir d’une photo. Une étude, en 1h maximum. Et plusieurs d’entre nous l’ont rejoint… du coup, nous partons des même photos de référence, nous postons nos résultats, nous nous encourageons… une belle expérience! Peu importe les ratés, nous aurons l’occasion de nous rattraper au cours des études suivantes. Bon, je pars de rien, du coup les premiers ne sont pas du tout ressemblants, mais je commence à comprendre comment ça fonctionne. Mon but maintenant est de parvenir à trouver les bonnes nuances de couleurs ou de valeurs, et de corriger mon défaut de faire mes visages toujours trop larges… ça commence à venir. J’ai aussi trouvé les outils qui me conviennent pour réaliser ces portraits, et je parviens à aller un petit peu plus loin chaque jour. Voici donc ma galerie de portraits pour cette première semaine et ce qu’ils m’ont appris.

Tout premier de la série. Pas vraiment ressemblant à la référence, il manque de contraste, les formes ne sont pas tout à fait fidèles, il est très loin d’être fini, mais bon, c’est mon tout premier portrait. Il me sert de référence de départ. J’en suis fière.

Là encore, pas assez de contraste, les formes ne sont pas tout à fait fidèles au modèle, les outils utilisés ne sont pas les bons non plus, mais j’expérimente. Je l’ai fait le même jour que le premier, du coup il me sert également de référence… je prends mes marques, je vois ce qui fonctionne ou pas. Je sais d’où je pars. Je ne peux que m’améliorer!

Et le premier en couleurs. Mais quelle galère!! Je suis encore beaucoup trop timide dans mes contrastes, mais ça commence à venir côté formes etc… Les outils ne sont pas encore top, mais j’expérimente. Je me lâche, j’ose, et puis, c’est mieux que ce à quoi je m’attendais, donc bon… mais une heure, c’est trop trop court!!

J’aime la diversité des références!! Des hommes, des femmes, en noir et blanc, en couleurs… j’ai plus de facilité avec les couleurs chaudes, je m’en suis rendue compte… Cette fois le contraste est bon, le visage est encore trop large, les yeux méritent un peu plus de précision et de travail, je n’ai pas trouvé le bon outil pour ses cheveux, mais je voulais peindre ses vêtements, un minimum… ça progresse, ça progresse…

Bon, celui là m’a pris 1h15… au bout d’une heure, il me restait les cheveux et le détail d’un oeil à faire, je ne pouvais pas le laisser comme ça. Cette fois, j’ai trouvé les bons outils (que j’ai glissé dans un dossier spécial, comme ça, je les retrouverai pour les suivants sans avoir à perdre du temps à les chercher…). Et cette fois, c’est plutôt ressemblant, j’étais super fière de moi. un régal!

Histoire de ne pas m’endormir sur mes lauriers, le portrait de l’enfer… pas ressemblant du tout, trop pâle, la bouche est ratée, le visage trop large, une main à faire en plus, sans parler du magazine (mais c’est un portrait, donc je ne m’en suis occupée qu’à la fin, juste une ébauche), les vêtements sont juste suggérés… J’ai passé tellement de temps à essayer de corriger mes erreurs, de redimensionner ceci ou celà… l’enfer… mais je suis fière de ma main, faite en 2 minutes chrono… Bref, à oublier… toutes ces nuances de vieux rose/gris m’ont presque fait croire que j’étais daltonienne, et j’ai bien cru être peintre cubiste à un moment donné… pffff.

Ne jamais rester sur un échec. Les références se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors les couleurs ne sont pas fidèles, mais les formes sont là. J’ai gardé les mêmes outils et j’ai gagné beaucoup de temps à ne pas avoir à les rechercher… Je crois que j’ai aussi compris comment construire ma base, dans la masse, un peu comme une sculpture… Pas facile du tout, ce papy, avec ses rides et sa casquette, mais je suis contente de mon résultat.

Et voila, mes 7 premiers portraits. Ce que je retiens de cette expérience: chaque jour est différent, chaque visage me permet de mieux comprendre les volumes et les textures, et je commence à saisir les couleurs (mais là encore, ça fait partie des cours à venir, je ne suis pas inquiète, je ne peux que m’améliorer). Et puis 1h, c’est un temps suffisant pour faire quelque chose sans se perdre dans les détails… Je ne maitrise pas encore, loin de là, mais il me reste 358 portraits pour parvenir à quelque chose de complet.

Mes objectifs pour ce challenge:

  • m’entrainer régulièrement, 1h ça me permet de m’échauffer avant de passer aux exercices pratiques et puis c’est sympa de voir ces visages prendre forme petit à petit, dans toute leur diversité.
  • apprendre de mes erreurs, et ne pas me flageller inutilement. Je pars de rien, je ne peux que m’améliorer, et en une semaine, j’ai déjà bien progressé, ça commence à rentrer. Je suis fière de chaque étape. Je sais sur quoi j’ai besoin de travailler, et je prends le temps de le faire.
  • affiner ma technique, en choisissant les bons outils, en partant des formes les plus basiques et en affinant petit à petit. En prenant soin, surtout, de m’assurer que ma base est la plus juste possible, pour pouvoir prendre des repères les plus fiables possibles.
  • apprivoiser les couleurs et les valeurs, me lâcher côté contrastes, ne pas hésiter à y aller franchement, et rectifier si besoin est.
  • Parvenir à faire de mon mieux en une heure, et peu importe que mon mieux d’aujourd’hui soit meilleur ou moins bien que celui d’hier ou de demain. C’est mon mieux du jour. Avec le temps, je suis sûre que je serai capable de faire des trucs vraiment bien en une heure. Pour le moment, c’est ce dont je suis capable. Et c’est très bien comme ça, je suis même plutôt impressionnée par ce que je suis déjà capable de faire, c’est une surprise, et elle est vraiment agréable. Je n’ai pas à finir, ce n’est pas une copie, c’est une étude.
  • prendre du plaisir, toujours et encore. Un jour à la fois, un portrait à la fois.

Voilà, cette première semaine de janvier est presque terminée et j’ai déjà bien avancé. Je compte m’appuyer sur tout ça pour continuer, et découvrir ce dont je suis encore capable.

Et je me sers des endorphines récupérées lors de mes balades et de mes gribouillages pour m’attaquer à d’autres domaines restés en friche. Un jour à la fois. Mais j’ai plein d’envies à assouvir, et je m’appuie sur ces deux expériences pour ne plus me limiter. Si je veux le faire, alors je me lance, en n’oubliant pas de me faire plaisir, de prendre le temps de prendre soin de moi également.

Je vous souhaite une merveilleuse soirée.

Prenez soin de vous.

Janvier 2023: un nouveau départ

Avant de commencer, permettez-moi de vous souhaiter une merveilleuse année. J’ai achevé 2022 avec mon petit rituel habituel. Mais cette année j’ai opté pour simplement déchirer des bandes de papier et les rouler, pour mes « moins bons » moments. Et cette année encore, en préparant mes papiers, je me suis rendue comte que ce que je voyais comme extrêmement négatif à un moment de l’année, s’est ensuite révélé comme moteur d’un grand changement de trajectoire pour moi. Donc cette année, comme les précédentes, j’ai eu plus de moments positifs que négatifs. Et ça m’a fait du bien de le voir, surtout après une année aussi complexe.

Et à minuit,

J’ai laissé tous ces moments, ces personnes derrière moi, et je suis plus légère pour commencer cette année.

Je vais continuer mon voyage intérieur, sans aucun doute, il fait partie de moi. Mais après le cheminement de l’année dernière, j’ai envie de revenir à quelque chose de plus léger pour moi. Et puis j’ai aussi réalisé que je fais et partage mes voyages depuis un moment déjà… Il est temps pour moi de voir le chemin parcouru, tout en continuant ma route..

Cette année, je vous propose donc de revisiter avec moi les voyages précédents, chaque semaine, pour le plaisir, et pour nourrir celui ou celle que nous sommes aujourd’hui. Prêts? C’est parti!

2018: le voyage intérieur

Le mot du mois de janvier: apprends. Vous trouverez l’article ici, et si ça vous tente, vous pourrez aussi découvrir les étapes de ce voyage particulier, avec des petites citations post-it, un gribouillage, des mises en action , des images façon tableau de visualisation, et une réflexion

2019: l’épopée et les symboles

En 2019, je suis partie pour une épopée hebdomadaire, avec des cartes d’affirmation (une semaine en anglais, l’autre en français) et d’autres que je faisais au fur et à mesure que j’avançais dans l’étude de symboles. La première semaine de janvier, voila ce que ça donnait:

Symbole: la Chacana

Affirmation: I am in peace with myself. Je suis en paix avec moi-même.

2020: saga

En 2020, je suis repartie avec des cartes: j’ai créé des sigils cette fois-là, version anglaise et française.

Le sigil de la première semaine de janvier était… commencement. Vous pouvez lire l’article en anglais ici, (je ne sais pas du tout pourquoi je n’ai pas écrit ou plus probablement pas publié l’article en français, mais ce sera le cas ensuite… étrange hahaha)

2021: le bosquet de l’alchimiste

En 2021, j’ai entamé mon voyage dans le bosquet de l’alchimiste. J’ai été un peu ambitieuse cette année là, en dessinant mes cartes, en rédigeant un guide complet chaque semaine et en créant un journal de bord et des stickers citation… Vous trouverez cette première semaine ici en français, et en anglais.

2022: le cheminement

Enfin en 2022, j’ai entamé mon cheminement annuel avec le thème du nouveau départ. Un jeu de carte, un guide, des petites questions. Et l’étape de ce début de janvier était:

Définir mon intention

  • 1.Ce qui m’a fait sourire aujourd’hui.
  • 2.Mon intention pour le cycle à venir.

Je me pose la question de faire des pages de planner pour cette année… Dites-moi si ça vous tente, et je m’en occuperai très vite.

Aujourd’hui, je vais prendre le temps de relire tous ces voyages passés, les laisser m’inspirer , et voir ce qui en émerge… pour mon plus grand plaisir. Je vous partagerai ce qui en ressort!!

Je vous souhaite une douce journée. Prenez soin de vous.

31 décembre en douceur

31.
Il est temps de faire un petit rituel
de fin d’année, pour célébrer
les bons moments et
laisser partir les moins bons.

Cette année, j’ai décidé de reprendre mon rituel et d’inscrire mes petits riens sur des étoiles en origami.

Matériel:

  • Des feuilles de papier blanc
  • Des feuilles de papier coloré (du commerce ou que je peux colorer avec des crayons de couleur, des feutres, de l’aquarelle, de la peinture acrylique … )
  • Un bocal ou un pot de confiture, que je peux décorer de paillettes etc.
  • Une coupelle en céramique
  • Un feutre ou un stylo gel
  • Des allumettes
  • Une feuille de brouillon et un crayon
  • Une règle

Étape 1:

  • Je peux décorer mon bocal ou le laisser tel quel.
  • Je fais ma liste de moments importants sur ma feuille de brouillon. Je les classe en deux groupes: les bons, et les moins bons.

Étape 2:

Je choisis les papiers et je les découpe en bandes (1cm x21cm)… J’utilise le papier blanc pour les moments les moins bons, et le coloré pour les bons moments.

Étape 3:

J’écris un moment par bande.

Étape 4:

Je plie les étoiles.

Vous pouvez voir un tuto en images ici et en vidéo ici.

Étape 5:

Je dépose les étoiles blanches dans la coupelle et je les fait brûler (le faire à l’extérieur si possible) je laisse ainsi les étoiles retourner de là où elles viennent et je place les étoiles colorées dans mon bocal.

Tout au long de l’année, j’inscris des moments agréables, surprises, découvertes, sur des bandes de papier avant de les transformer en étoiles.

Voir le bocal se remplir petit à petit me fait le plus grand bien!

Je voulais vous remercier de m’avoir accompagnée tout au long de ce mois. Et j’espère que ce petit voyage vous aura fait autant de bien qu’à moi.

Je voulais aussi remercier ceux qui m’ont accompagnée tout au long du cheminement de cette année. J’espère qu’il vous aura apporté autant qu’à moi!

Je vous souhaite une lumineuse journée.

Parce que vous le méritez.

Prenez soin de vous

30 décembre en douceur

30.
Prends un moment pour
relire ce que tu as écris,
regarder ce que tu as créé
et te souvenir de
ce que tu as partagé ce mois.
Parce que tu le mérites.

Un peu de douceur aujourd’hui. On s’approche de la fin de cette année et on prend la mesure de ce que nous avons réalisé ce mois-ci.

Je vous souhaite une merveilleuse journée.

Prenez soin de vous.

%d blogueurs aiment cette page :