Épopée 2019: carte n°13. Je suis CONNECTÉE.

Cette semaine, j’ai beaucoup repensé à l’affirmation positive « Je suis en harmonie avec ce qui m’entoure. » Elle m’avait posé question dès que je l’avais écrite et publiée… Elle ne correspondait pas exactement à ce que je voulais exprimer et elle me revenait sans cesse en tête avec ce sentiment de ne pas avoir su trouver les mots…. Que j’avais bifurqué… bien, soit, mais c’est fait, et elle me paraissait très bien comme ça…. pour une fois, ce n’était pas de moi dont il s’agissait mais si quelqu’un avait eu besoin de ces mots, il ou elle avait pu les recevoir. Et puis zut, je fais ce que je veux, non mais oh!

Bref, histoire de bien me rappeler que j’avais fait ‘fausse’ route, les mots ‘connecté’, ‘connexion’, ont parsemé mon chemin ces derniers temps, que ce soit dans ce que je lisais, dans ce que je voyais, dans les conversations que j’ai pu avoir ou entendre…. le message était plutôt clair…

Je suis donc connectée. Comme tout être humain. Comme tout être vivant. Connectée aux être vivants qui m’entourent, connectée à mon environnement, connectée à mes émotions, connectée à mon savoir, connectée à ceux qui m’ont précédée, connectée à tout ce qui peut m’instruire, connectée à mes souvenirs, connectée à mes proches, ou à mes contribules (les membres de la tribu qui est aussi la mienne).

Je ressens réellement cette connexion, je l’ai toujours ressentie, mais pendant longtemps, je me contentais de recevoir. Et de partager de manière ouverte, sans vraiment y penser. Il est temps pour moi de le faire de manière plus précise, plus personnelle. Et je l’ai compris hier (C 😉 ).

J’ai donc la ‘chance’ de pouvoir me connecter avec ce qui m’entoure, ceux qui m’entourent également. ‘Chance’ avec des  » parce que c’est quelque chose que je ne désire pas forcément. Mais qui me permet de mieux appréhender mon environnement, physique ou social. Certains pourraient appeler ça intuition, et c’est une bonne approche du phénomène. Mais si l’intuition est très personnelle, la connexion requiert une ouverture très différente.

J’ai toujours du mal à définir si ce qui est ‘dans l’air du temps’ provient d’un désir cumulé de plusieurs personnes, qui le projettent et qui créent la réalité de ce qu’ils désirent (appelons cela la loi de l’attraction), ou si c’est quelque chose qui est, et à laquelle on peut avoir accès pour peu qu’on s’y ‘connecte’. D’un côté il s’agirait de quelque chose de volontaire, construit, de l’autre quelque chose qui correspondrait à un moment et qui se rendrait disponible à ce moment-là…

Quoi qu’il en soit, la connexion est là, elle répond à un besoin, à un désir, et ne demande qu’à se matérialiser. Sous la forme d’idées (philosophiques, scientifiques), d’expression artistique, de mouvement sociaux (politiques, idéologiques). Un peu comme un réseau naturel qui se constitue et se nourrit, assisté depuis une vingtaine d’années par un autre réseau, artificiel celui-ci (oui, internet et la possibilité de se connecter à tout et à tous est un vecteur de propagation de ces liens).

Pour ma part, je navigue entre les deux… je suis connectée physiquement, sensoriellement, directement, avec la nature, avec les êtres vivants qui m’entourent, avec les connaissances accumulées pendant ma vie, sommes d’expériences et de théories, avec des personnes qui sont toutes des professeurs potentiels pour peu qu’on se donne la peine de les écouter (et je me rends compte que oui, même celles avec qui ont a le moins d’affinités sont des professeurs très compétents quand il s’agit de se comprendre soi-même et d’affirmer ce que l’on est, bien plus encore que celles qui vont dans le même sens que nous). Je reçois énormément d’informations, involontairement ou non ( je peux agir sur la direction que peuvent prendre les conversations, les expériences) qui m’aident à comprendre le monde dans lequel j’évolue, et ma place dans ce dernier. Je les expérimente directement puis prends le temps de les intégrer dans mon coin, à mon rythme, sans forcément maintenir un lien direct avec leur source. Et je suis également connectée émotionnellement, mais indirectement au départ, à travers l’écran de mon ordinateur… Cette fois, il s’agit d’une connexion volontaire, je dois agir pour obtenir l’information et non plus uniquement recevoir celles qui se présentent à moi. Je vais rechercher ce dont j’ai besoin/envie. Et même si parfois je tombe sur des pépites sans même en avoir fait la demande, elles sont toujours liées à mes demandes antérieures, et résonnent avec ce que j’avais déjà recherché. Devant le flux d’informations accessibles, il faut que je fasse un tri, et que je ne conserve que ce qui fait vraiment écho à mes besoins. Mais une fois ce tri effectué, la connexion avec ce que j’ai trouvé s’émancipe et se concrétise tout aussi bien que si elle m’était venue naturellement.

En résumé, mon émotion sera tout aussi sincère et réelle devant un lever de soleil, un orage qui éclate ou une musique trouvée sur internet.

Avec le temps, j’ai appris à me protéger. A ne pas me laisser polluer. Si je n’ai pas envie d’interagir avec quelqu’un qui me tiendra un discours maintes fois entendu et qui ne supportera pas que je le remette en question (à tort ou à raison), je n’ai pas à le faire. Je peux éviter la personne, refuser d’entrer dans un ‘débat’ stérile (puisque seul son point de vue compte, oui, il y a du vécu ici hahaha), et le faire de manière polie et sereine, en tournant les talons après avoir souri franchement et sincèrement. « Je connais ton point de vue, je ne le partage pas, tu ne veux pas connaitre le mien, je n’ai donc rien à t’apprendre et tu m’as déjà donné ta leçon, restons en là et vivons heureux chacun de notre côté ». Je n’ai ni le temps ni l’énergie pour ce genre de situation. Ou je peux le faire de manière plus abrupte, parce que je sais que je dois être plus explicite encore, en lançant un regard qui ne demande pas plus d’explications et qui a le don de refroidir qui que ce soit d’avoir envie de me parler. J’avoue qu’au bout d’un moment, je privilégie la deuxième alternative à la première… Je n’ai pas besoin de drame ou de drainage énergétique. Je préfère utiliser mon temps et mon énergie à autre chose.

Je suis donc connectée, et je m’amuse d’être encore étonnée de rencontrer les personnes ou les situations dont j’avais besoin au bon moment. Alors qu’en définitive, il ne s’agit que de la matérialisation de cette connexion. Tout comme j’espère que mes mots sauront résonner pour ceux qui en auraient besoin… C’est ma contribution actuelle. Une sorte d’équilibrage. Envoyer dans un réseau immatériel et artificiel ce que j’ai reçu d’un réseau matériel et naturel.

Ces deux connexions que j’expérimente ne sont pour autant pas si distinctes que cela… Elles s’entremêlent régulièrement, constituant une toile connective bien plus complexe, bien plus exhaustive, dont je ne suis qu’un maillon. Mes amitiés physiques se poursuivent sur la toile, des amitiés virtuelles se concrétisent, les savoirs se mêlent également, l’inspiration fait des allers et retours. C’est une dynamique bien plus globale en terme d’espace et de temps que ma simple petite vie physique et temporelle. Je sais que peu importe ce dont j’ai besoin, il sera comblé. Je sais que peu importe mon chemin je rencontrerai les personnes ou les situations qui me seront nécessaires pour le poursuivre. Je sais aussi que je ne suis, n’est jamais été et ne serai jamais complètement seule… Que d’autres expérimentent des situations et des chemins de vie similaires ou complémentaire au mien, et que le moment voulu, si nous en ressentons le besoin, nous pourrons les partager.

Alors cette semaine, je vais encore m’étonner de ce que je vis, et sourire à cette simple idée. Je vais continuer à recevoir, à donner, à partager. Et ce sera très bien comme ça.

motif: c-wing revisited

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :