Inktober 2020: support

Cette année, j’ai décidé de faire Inktober sur un carnet fait maison, avec un système à disques, pour pouvoir retirer les pages lorsque je gribouillerai et encrerai. Les pages font 16cm x 20 cm, un format qui me convient bien. J’ai hésité avec un format carré, mais j’ai opté pour celui-ci, parce qu’il me laisse plus de liberté et qu’il y a déjà assez de contraintes hahaha.

J’ai choisi des disques ‘or rose’, parce que ce sont ceux que j’avais sous la main, mais je les changerai peut être pour des disques verts ou turquoise.

Pour la couverture, j’ai choisi un papier kraft très épais, rigide, ce qui donne un peu de tenue au carnet. Et j’ai gribouillé le titre et l’année avec mes feutres techniques et un stylo gel blanc. Je rajouterai peut être d’autres détails, ou non, plus tard.

J’ai imprimé la liste de mots sur une feuille que j’ai insérée au début du carnet.

Pour les feuilles, j’ai choisi du papier dessin, que j’ai coupé au format qui me convient. Je n’utiliserai que le recto pour Inktober, puisque je pense utiliser de l’encre ou de l’aquarelle pour encrer, et que je veux éviter les transferts.

Pendant le mois de septembre, je vais commencer à faire mes croquis, pour gagner du temps en Octobre. Puisque je n’ai qu’un temps limité pour faire le challenge, mon travail me prend déjà beaucoup de temps et d’énergie. Et comme on a le droit de faire des croquis selon les règles officielles, je reste dans les clous!

Ce challenge est vraiment quelque chose à part pour moi. En général, je laisse ma créativité s’exprimer quand elle en a envie, et je n’anticipe pas, je me laisse porter. Je ne suis pas régulière, je peux passer des jours à gribouiller et puis ne pas toucher un feutre, un crayon, un pinceau ou un stylet pendant des jours ou des semaines. En dehors de la régularité d’Inktober (un dessin encré par jour pendant un mois), la contrainte de n’utiliser qu’une même technique est aussi une contrainte importante pour moi. Je ne sais pas si je serai capable de m’y tenir. J’ai passer des feutres techniques à l’aquarelle, à l’encre, aux feutres, aux marqueurs, à la peinture… C’est la raison pour laquelle j’ai choisi mon papier pour mes pages: je me laisse la liberté de changer de technique, le tout étant que je me fasse plaisir. C’est le compromis que j’ai fait avec moi-même: pas de double challenge « physique/digital », je pourrai éventuellement, si j’ai le temps et uniquement si j’ai le temps, utiliser ma tablette pour faire un doublon. L’année dernière, j’avais du abandonner la version digitale, par manque de temps et d’énergie à mi parcours je crois. Donc là, je suis un peu plus raisonnable et je reste avec mon carnet. D’où le besoin de me faire plaisir et de garder un peu de liberté.

Et vous, comment vous préparez-vous, si vous vous préparez, pour Inktober ou pour un autre challenge créatif?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :