Inktober 2022: préparation

Première étape: traduire la lite en français pour les non anglophones qui seraient tentés par l’aventure (fait, vous la trouverez ici)

Deuxième étape: choisir le support pour le challenge (les années précédentes, je l’ai fait sur des cartes, puis dans des carnets faits maison, tout était très bien, mais j’aime ajouter un challenge au challenge). Cette année, ce sera un carnet de croquis avec des feuilles en papier épais (200g), en format carré (21cm de côté). J’aime beaucoup travailler dans des carrés, et puis la taille me permet pas mal de liberté.

J’ai donc choisi mon carnet, mais la couverture ne m’allait pas du tout du tout: le graphisme (j’aime avoir des couvertures simples, ou qui se rapportent à ce que le carnet contient, mais là… juste de la pub pour la marque…), l’épaisseur (bien trop fine, j’ai besoin d’une couverture costaud, je risque d’emporter le carnet un peu partout pendant le mois de septembre et pendant mes vacances annuelles en octobre…).

Troisième étape: choisir le médium que je vais utiliser pour le challenge. Cette année, j’ai choisi de faire inktober avec

  • les feutres Faber-Castell pitt artist pens. J’ai choisi d’explorer un peu avec cet assortiment:
  • de l’encre de chine noire.
  • de l’encre acrylique cuivre. J’ai choisi l’encre acrylique n°805 d’Amsterdam. L’année dernière, j’avais utilisé la dorée. J’ai des pots d’encre argent et or profond, je verrai si je les ajoute ou pas. J’ai surtout envie de rester simple, mais… je verrai ou m’emmène l’inspiration.

Pour la couverture de mon carnet, j’ai découpé une feuille de bristol aux bonnes dimensions, et j’ai écrit le mot Inktober avec un des feutres techniques, puis j’ai souligné les lettre avec l’encre cuivrée et j’ai ajouté des points à l’encre, de différentes dimensions, ici et là. J’ai ensuite collé la feuille de bristol sur la couverture, avec de la cléocol (il m’en restait de ma période « je fais des boites »). Une fois sec, j’ai recouvert mon dessin de colle (elle devient transparente en séchant, et protègera ma page de l’eau, en la rendant aussi plus rigide et épaisse). J’ai laissé le tout sécher à fond pendant la nuit, et j’ai recouvert le verso de la couverture de colle aussi. Histoire de bien m’assurer de sa solidité.

Et voilà!

J’ai aussi commencé à faire mes croquis, mais chuuuuut, c’est encore un secret, jusqu’en octobre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :