Créativi-thé, tranquili-thé…

Depuis le confinement, je ne manque pas de créativité pour occuper mes journées… l’une de mes idées, c’était de teindre du papier avec mes fonds de thés, de tisanes… parce que

  • Je trouve ces papiers magnifiques, et en plus ils sentent bon.
  • Je bois une quantité non négligeable de thé ou de tisane par jour, depuis que j’ai arrêté le café.
  • Chaque pause thé est un moment de plaisir.
  • Parce que j’ai une super tasse à tisane que j’adore et qui me donne envie de boire encore plus de thés ou tisane, et du coup, entre le filtre et le fond de la tasse, j’ai de quoi expérimenter

Pour ceux qui se demandent: ma tasse.

Voilà comment j’ai procédé (et on n’oublie pas: on n’utilise que ce qu’on a à la maison, c’est plus fun):

  1. J’ai découpé mes pages à la taille désirée (17 x 23 cm pour les utiliser dans mes cahiers à disques). mais j’aurai pu garder les pages en A4.
  2. J’ai déniché une boite plastique dont le fond est suffisamment grand pour accueillir les feuilles à plat.
  3. Je mets 2 ou 3 feuilles à la fois, pas plus, au fond de la boite.
  4. Lorsque j’ai fini mon thé, ou ma tisane, je verse le fond dans la boite et je fais aller le liquide d’un côté à l’autre, pour bien imprégner les feuilles.
  5. Je place ma boite à côté d’une source de chaleur (le radiateur de mon salon est parfait pour ça… et il tourne encore…. lorsqu’il fera meilleur, je la mettrai dehors).
  6. Et je laisse les feuilles baigner dans le thé jusqu’à ce que le liquide s’évapore et qu’elles soient sèches.
  7. Je les place ensuite sous ‘presse’ (2 gros et grands livres, un de psychologie, rigide, pour le dessous, et un de pédagogie, plus souple mais bien lourd (dans tous les sens du terme, en l’occurrence, mais je savais bien qu’il me servirait un jour hahaha) pour le dessus. Quelques romans par dessus pour faire plus de poids et je laisse les feuilles toute la nuit. Le lendemain matin, elles sont bien plus plate, parfait!

Et voilà! Un jeu d’enfant.

Si je n’ai pas assez de thé pour imprégner les feuilles, pas de souci, je verse le fond de la tasse suivante par dessus… et vive les différences de teinte!

Et puis pour certaines feuilles, j’ai aussi posé le contenu de mon filtre à tisane dessus, pour plus de ‘taches’ intéressante.

Parfois, le thé ou la tisane n’imprègne que les bords de la feuille, et c’est très bien aussi !!

J’expérimente, je m’amuse et je me retrouve avec de magnifiques papiers, qui sentent bon, en plus!

Et puis chaque thé ou tisane a une couleur particulière, selon le temps d’infusion, ou la nature des plantes… Du coup, j’ai un camaïeu de papiers dans les tons beige/vert. Et j’avoue, j’aime ça!

Chaque page est le souvenir d’un moment agréable, d’une pause… Et j’aime beaucoup cette idée aussi. Un moyen comme un autre d’insérer un peu de séréni-thé dans mes cahiers.

J’écris à l’encre noire, et parfois même à l’encre de chine. J’avoue que j’ai hâte de voir le contraste entre les deux couleurs, et si je réserve certaines pages au gribouillage, parce que les motifs m’inspirent, la plupart serviront de support à mes petites introspections.

Bref, je voila avec encore une autre addiction… Mais celle-la n’est pas trop chronophage… Il faut juste que j’ai du papier à teinter (ouf! Demain c’est ma sortie hebdo pour faire mes courses!).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :