Voyage intérieur 2020. Étape 17: Douceur.

J’ai longtemps ignoré mon besoin de douceur, en la prenant pour de la faiblesse. Et puisque je passais d’un combat à un autre, je ne pouvais pas me permettre, pensais-je alors, d’en faire preuve. Et puis certaines batailles m’ont terrassée, littéralement. C’est en faisant preuve de douceur envers moi-même que j’ai pu prendre le temps de panser mes blessures et peu à peu me reconstruire.

La douceur, c’est ce petit rien qui peut devenir quelque chose de primordial. C’est ce dire qu’on vaut le soin que l’on s’apporte. C’est se donner l’autorisation de faire preuve de compassion avec soi-même, de se pardonner, de s’accepter, et de s’aimer.

Ce sont les caresses que l’on s’apporte, qu’elles soient de véritable caresses en se massant, ou le fait de se plonger dans un bain avec des huiles essentielles, à la lumière des bougies, ou encore d’écouter de la musique qui nous touche profondément et se laisser emporter par la mélodie. C’est aussi laisser les souvenirs nous effleurer de leur nostalgie tendre. C’est partager des moments avec ceux qu’on aime, en se laissant submerger par leur énergie aimante et heureuse. C’est regarder un paysage qui nous apaise et nous emplit de son atmosphère si particulière à notre âme. C’est tout ça et bien plus encore.

Je vous souhaite de faire un beau voyage au sein de la douceur.

Demain nous nous ouvrirons un peu plus aux autres, en toute Harmonie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :