Mon carnet de croquis

J’ai commencé un nouveau carnet de croquis dans lequel j’expérimente, je tente des trucs que je n’avais jamais fait, je patouille, je gribouille, je m’entraine. Et surtout, dans lequel je prends beaucoup de plaisir.

J’ai commencé par dessiner une grille de 3 x 5 carreaux de 5 cm de côté… et je l’ai transformée en puzzle parce… pourquoi pas? J’ai ensuite dessiné un gribouillage par jour pendant 15 jours. Cette fois, j’ai alterné étude de fleurs et feuilles plus graphiques… Comme une sorte d’échauffement le matin. Et j’ai coloré le fond avec mes feutres pinceaux. Ce sont des feutres basiques, mais avec des couleurs vraiment vives. Et j’ai même amélioré ma technique de coloriage ces deux dernières semaines hahaha. Les 15 prochains jours, je changerai de thème.

Il y a aussi des pages que je gribouille pour me vider la tête, comme celle-là:

D’autres pages où j’essaie d’étudier un sujet…

D’autres page encore où j’explore quelque chose. Là, par exemple c’était l’art neurographique. A ma manière, parce que ça me rappelait ce que je faisais en maternelle et tout au long de ma scolarité: dessiner une ligne courbe continue, et remplir les zones créées avec des motifs, des couleurs etc, en évitant de colorer deux zones contigües de la même manière…

Et là, j’ai découvert que je pouvais transformer mes feutres en aquarelle!! Si si!! J’ai utilisé mes feutres sur une feuille plastique, j’ai ajouté un peu d’eau, et j’ai appliqué la couleur à l’aide d’un pinceau. Prochaine étape: essayer des effets de mélange etc… J’ai de quoi explorer!! Et j’ai rajouté des gribouillages parce que j’en avais envie.

Je sais qu’il y a toute une théorie et une pratique derrière l’art neurographique, notamment dans une optique de soulager le stress et l’anxiété. Mais je ne vais pas rentrer dans ce genre de chose. Pour moi, chaque gribouillage est une manière de laisser partir une tension. C’est de l’alchimie. Lorsque je me sens stressée ou tendue, je prends un outil que ce soit un feutre, un crayon, un pinceau, un stylet, et je laisse la magie opérer. La friction de mon outil sur le support (feuille de papier, canevas, tablette graphique…) me soulage de ma tension, et l’émotion me donne l’énergie pour en faire quelque chose de créatif. Donc oui, chaque gribouillage que je fais est une de mes pratiques de relaxation.

Voilà, c’est tout pour le moment. Je continue de travailler sur mon projet secret, et d’explorer toutes sortes de choses… Je commence une nouvelle grille pour les 15 prochains jours, en changeant le thème. Je vous partagerai le résultat final. Et puis si l’envie me prend, je vous montrerai d’autres pages de mon carnet de croquis.

Je vous souhaite une bonne et douce semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :