Mon voyage intérieur: août (01)

voyage en tête

Huitième étape de notre voyage… cette fois, nous allons faire une pause et profiter du paysage. Et nous occuper un peu de nous, de nos proches, de ce qui nous entoure pendant notre halte. Ce mois-ci, nous allons simplement en prendre soin.

J’ai pour ma part la chance d’avoir de belles vacances l’été. Et de ne pas supporter la chaleur… les jours les plus chauds, je reste donc dans ma grotte, en essayant de me fatiguer le moins possible. Et je prends soin de moi.

1. Prendre soin de soi physiquement

Après une année sur les chapeaux de roue, j’ai surtout envie de réinitialiser mon organisme.

Je fais donc un peu d’exercice ou de stretching tous les matins, à la fraiche. Rien de bien méchant ou d’épuisant (je dois ensuite passer la journée au chaud, et le but n’est pas de m’épuiser ou d’avoir un coup de chaud). Je peux aller me balader, ou faire une séance de fitness, ou m’étirer longuement, ou aller à la salle pour une séance de cardio training. Peu importe en fait, pour peu que je fasse quelque chose.

Avec la chaleur, il est indispensable de maintenir une bonne hydratation. Ce qui tombe bien, les fruits et légumes frais se prêtent à toutes sortes de jus, de smoothies, de salades. Et que dire des thés? Certains ne passent pas le test des glaçons, mais pour d’autres, c’est une révélation! Et je complète tout ça avec quelques eaux de fruits. De quoi remettre en route mon corps et le détoxifier également. Parfait timing!

J’essaie de manger le plus équilibré et frais possible. J’achète mes légumes et je passe du temps en revenant des courses à les laver, à les couper, et à les mettre dans des boites. Je fais cuire mon riz, mon boulgour ou mon quinoa pour 2 jours, je prépare aussi des oeufs durs, je m’assure d’avoir de quoi ajouter des protéines, et je suis parée pour une semaine de salades diverses et variées. Une préparation 2 fois par semaine, et je suis parée!

En prenant le temps de manger en profitant de chaque texture, de chaque goût, je prends soin de mon corps. L’été pour moi est synonyme de salades diverses et variées, de bouddha bowls, de smoothies, de thés glacés, de fruits frais.

Et puisque je suis cloitrée dans ma grotte les jours de grosse chaleur, j’en profite pour prendre des douches fraiches et faire des soins gommant, hydratant pour ma peau. Les massages drainants sont aussi du programme. Autant en tirer le meilleur!

Si la chaleur n’est vraiment pas pour moi, je peux prendre ce temps à faire attention à mon corps, qui la subit de plein fouet. Autant en tirer quelque chose de positif!

2. Prendre soin de soi intellectuellement

Si le corps a besoin d’être nourri sainement, il en va de même pour notre esprit. En ce qui me concerne, j’ai toujours cette soif d’apprendre des choses nouvelles, d’approfondir celles que j’ai déjà approchées. Que ce soit professionnellement, ou pour ma culture personnelle, que ce soit pour moi ou pour les autres. Puisque je suis cloitrée à la maison, autant en profiter pour le faire, parce qu’une fois les températures plus humaines, je ne serai pas beaucoup à l’intérieur!

Je travaille donc un peu tous les jours (non, une année scolaire, ça ne s’improvise pas la veille de la rentrée… surprise!!), mais là, pour le coup, je mets un minuteur, hors de question de me passer mes journées à travailler alors que…. je suis en vacances. En général, je passe une heure chaque matin, à lire des articles sur telle ou telle pédagogie, à bidouiller une séance, un jeu, à imprimer, à plastifier, ou encore à réfléchir à ce que je pourrais mettre en place pour que mes élèves puissent comprendre telle ou telle notion. Une fois l’heure passée, je range tout et je passe à autre chose. A ma deuxième vie.

Et là, j’ai de quoi faire, entre la psycho et la guitare, en passant par des auteurs que j’ai envie de relire, les cours de dessins ou d’aquarelle, les MOOCs que je suis. Je passe de l’un à l’autre, en fonction du moment, en suivant l’inspiration. Je fais aussi des recherches en ligne, ou dans mes livres, bref, je nourris mon esprit de tout ce qu’il me réclame. Mais à un rythme calme, posé, sans contraintes ni de temps ni de résultat. Pour le plaisir. C’est ça, avant tout se faire plaisir. Je suis très éclectique dans mes envies et mes champs d’intérêt. Mais pourquoi ne pas commencer par quelque chose que vous avez toujours voulu faire ou apprendre? Ou encore pourquoi ne pas se lancer dans la relecture de certains auteurs? La clé ici, c’est de se laisser porter par ses envies, par sa curiosité.

3. Prendre soin de soi spirituellement

J’appelle spirituel tout ce qui concerne le domaine créatif, ou le cheminement personnel. C’est plutôt simple: il suffit de s’écouter. Avoir  conscience de ses besoins, de ses envies. Et se lancer.

Je laisse toute sa place à ma créativité, à mon imagination, à mes sensations.

Je profite de moments calmes pour méditer, chez moi ou dans un parc, dès que l’envie me prend, soit en pleine conscience, soit dans un pratique plus guidée, ou en utilisant des mantras. J’essaie d’avoir une pratique quotidienne, mais si je zappe un jour, ce n’est pas grave du tout, c’est que je n’en avais pas besoin, voila tout. Pas d’objectif à atteindre, pas de contrainte, juste l’envie de prendre soin de moi.

J’essaie vraiment de vivre en pleine conscience, de me laisser aller à explorer des sensations, des expériences. Je prends le temps aussi pour aller un peu plus loin dans mes pratiques, pour le plaisir, pour moi.

Et si j’ai envie de saisir un moment particulier, j’ai toujours sur moi un crayon et un carnet pour pouvoir gribouiller, écrire, noter une émotion, un moment. Et je suis prompte à dégainer mon téléphone pour prendre des photos de détails insignifiants mais qui me parlent.

Je prends aussi du temps pour écrire, poser sur papier mes pensées et mes élucubrations, mes envies, faire le point sur certaines choses. Organiser un peu tout ça. Et puis je repars dans une nouvelle exploration sensitive, en utilisant mes crayons, mes pinceaux, mes feutres. Je me laisse porter par ce qui me passe par la tête, par les doigts. Sans me préoccuper de savoir si je le réutiliserai ou non par la suite. Pour voyager intérieurement, dresser une carte, un carnet de bord de mes explorations. Et profiter de chaque moment.

Prendre soin de soi, c’est aussi être avec les autres, profiter des moments passés avec ses proches, construire des souvenirs, se remplir de leur présence. Prendre soin de soi, c’est enfin prendre soin de son lieux de vie, s’ancrer dans la nature. Prendre soin de soi, c’est surtout se laisser aller avec le courant, purifier ce qui doit l’être, recharger son énergie, et surtout être bien avec soi.

Pour vous aider ou si ça vous tente, je vous mets le lien vers le cahier « un moment pour moi« , que j’ai fait l’année dernière. Vous aurez une base sur laquelle partir, à vous de parcourir le reste du chemin!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :