Un peu de limonade?

Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la tempête, le bruit de la pluie. Un peu comme un rythme apaisant, une odeur de terre qui m’ancre. Un peu comme si la tempête qui grondait dehors entrait en résonance avec celle qui bouillonnait à l’intérieur… une réponse de la nature à ma propre […]

mon voyage intérieur: avril (03)

Je reviens au format post-it ce mois-ci. Je préfère le format carré en ce moment… fond: aquarelle lettrage: une de mes polices expérimentales. motif: Kaboom stylo: Uni ball signo vert métallisé crayon de couleur.  

Mon voyage intérieur: avril (01)

Quatrième étape de mon voyage intérieur. Si la dernière a été complexe et riche en enseignements, très chargée émotionnellement, celle-ci sera plus intéressante encore. Nous allons devoir ouvrir des portes et les franchir sans crainte, avec sérénité. Ce mois ci, nous allons explorer la confiance Confiance nom féminin. Assurance, hardiesse, courage qui vient de la […]

Mon voyage intérieur : mars (06)

Aujourd’hui, j’aimerais aborder deux notions distinctes, voire antagonistes, et qui pourtant m’occupent beaucoup l’esprit ce mois de mars: accepter et renoncer d’une part, et accepter l’inacceptable d’autre part. Et étrangement, elles se retrouvent dans cette citation: « L’acceptation est une alternative à l’affliction, pas à l’action ». Christophe André 1. Accepter et renoncer Accepter ce n’est pas […]

Mon voyage intérieur: mars (03)

Pas de post-it ce mois-ci: j’ai acheté un cadre dans lequel je place le mot du mois. J’ai voulu faire simple cette fois. Toujours avec cette idée de paix. Au final, ma carte raconte une belle histoire: prendre ce que l’on est, l’accepter pour se sentir libre.

Mon voyage intérieur: mars (01)

Deuxième escale de notre voyage. Nous avons d’ores et déjà découvert des contrées inconnues en nous et il nous faut maintenant commencer à les apprivoiser. Ce mois de mars, j’ai choisi de me concentrer sur la notion d’acceptation. Ce n’est pas vraiment un hasard, puisque c’est un mois encore très douloureux pour moi, mais j’avais […]