Symbole n°33: l’os creux

Cette semaine, et pour donner un autre éclairage à ma carte de lundi, j’ai choisi le symbole de l’os creux. Un symbole étrange, mais qui s’inscrit dans une culture et une philosophie de vie qui illustre ce que j’ai tenté de transmettre lundi.

Frank Fools Crow était un Saint Homme Lakota très révéré qui enseignait qu’on devait devenir comme des ‘os creux’ pour être un bon guérisseur. Il pensait qu’il fallait devenir un conduit pour que la source de toute la création puisse remplir la destinée de l’esprit humain: soutenir l’ordre de l’existence. Selon Fools Crow « Nous sommes appelés à devenir des os creux pour notre peuple, et tout ceux que nous pouvons aider. Nous ne sommes pas sensés chercher le pouvoir pour notre propre usage ou honneur. Ce que nous, les os creux, devenons, c’est le cable qui lie Wakan Tanka, les aides, et la communauté ensemble. » Selon lui, il existe 4 étapes pour devenir un os creux:

  1. D’abord, il a appelé Wakan Tanka (le Grand Mystère) pour le débarrasser de tout ce qui pouvait l’entraver de quelque manière que ce soit, comme le doute, les questions ou l’hésitation.
  2. Ensuite, il s’est identifié à un tube propre, prêt à être empli avec l’espoir, les possibilités, et anxieux d’être empli de pouvoir.
  3. Il a expérimenté le pouvoir alors qu’il venait à surgir en lui.
  4. Enfin, en donnant le pouvoir à d’autres, en sachant qu’alors il se vidait, les Pouvoirs Supérieurs continueraient de le remplir avec encore plus de pouvoir à distribuer.

Voila donc ce que symbolise l’os creux. Selon la culture Lakota (et d’autres nations amérindiennes), un ‘os creux’ est donc celui en qui la source place ce dont les autres ont besoin, afin qu’il puisse leur transmettre, pour les aider, les guérir ou leur permettre d’évoluer.

Ce qui entre en résonance avec ce dont je parlais lundi. Pour moi, nous avons tous cette capacité de communiquer, d’avoir de l’empathie, et de ce fait de donner aux autres ce dont ils ont besoin. Du moins une partie, celle dont nous disposons. En ouvrant notre esprit et en considérant ce qui nous parvient non pas comme quelque chose qui est susceptible de nous profiter mais comme un élément à distribuer lorsque le moment ou le récipiendaire est venu.

Cependant, je suis plus nuancée concernant la ‘source’ ou le ‘but’ de cette transmission. Je considère que nous sommes tous susceptibles de progresser sur nos chemins de vie, et que c’est cette dynamique qui est à l’œuvre ici. Tout comme nous avons accès à ce dont nous avons besoin au moment où nous en avons besoin, à travers des personnes qui font partie de notre vie pour un moment ou pour plus longtemps, nous participons à notre tour à leur croissance, à leur progression en communiquant, en partageant.

Pour moi, donc, le symbole de l’os creux nous invite à nous ouvrir. Il nous invite à accueillir ces idées, ces émotions, ces connaissances qui pourront ensuite être transmises à ceux qui en auront besoin, tout comme nous bénéficierons de la curiosité d’autres afin de progresser. Nous avons la chance de vivre dans un monde où l’information est accessible à qui veut l’obtenir. Il nous appartient évidemment de faire le tri, de rechercher la vérité, de faire la part des choses. Ce qui ne nous empêche nullement de comprendre pourquoi d’autres ont un système de pensée ou de croyance différent du notre. J’essaie pour ma part de comprendre le fonctionnement de ceux qui m’entourent, afin de mieux percevoir ce qui les mène à agir ou penser comme ils le font. C’est ma façon d’être, et je l’accepte d’autant mieux qu’elle me permet d’avoir des relations sincères et ouvertes. Je n’ai pas à me fondre dans leurs croyances, qu’elles soient philosophiques, politiques ou spirituelles. Je ne leur demande pas d’adhérer aux miennes. Mais en échangeant, nous apprenons à mieux nous comprendre et à expliquer ce que nous sommes, ici et maintenant. C’est toute la différence entre une attitude prosélyte et une démarche d’ouverture vers l’autre. Ce que j’apprends peut me faire évoluer, me faire prendre conscience de mes errances ou au contraire me conforter, renforcer ma vision des choses. Quoi qu’il en soit, j’aurai progressé. Et il en va de même pour ceux avec qui j’aurai échangé. Je ne cherche pas à convaincre, mais à expliquer. Chacun est à même de parcourir son propre chemin. J’ai cependant la sensation que rien ne nous vient sans raison.

Bref, cette semaine, essayons autant que possible d’être des os creux, en gardant à l’esprit que lorsqu’on donne, l’espace libéré est aussitôt comblé par une nouvelle avancée sur notre chemin de vie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :