Épopée 2019: carte n°18. Je suis PRÊTE.

Cette idée est venue comme une évidence hier matin: je suis prête. Que ce soit physiquement, psychologiquement, émotionnellement. Et dans tous les domaines. Parce que j’arrête de me tenir prête, j’arrête de me préparer. Je suis prête, voila tout. À commencer de nouvelles aventures, à embrasser de nouvelles idées, à explorer de nouvelles techniques….

Depuis un moment déjà, je constate que tous les domaines de notre vie fait l’objet d’injonctions, de normes. Une sorte de dynamique visant à nous formater, à nous faire rentrer dans des cases de plus en plus restreintes, de plus en plus standardisées. Nous sommes littéralement noyés dans un flux d’informations qui se contredisent fatalement à un moment ou à un autre, ce qui conduit à encore plus de confusion dans l’esprit de ceux qui s’appliquent à les mettre en œuvre. D’où un sentiment d’insécurité, d’impression de ne pas avoir compris, de ne pas être à la hauteur. Ce qui est confirmé par les nouvelles injonctions à faire ceci ou cela, à penser ceci ou cela…

En définitive, c’est une dynamique d’infantilisation. Certes, l’être humain apprend sans cesse, c’est d’ailleurs une de ses plus grandes forces, mais je n’ai pas besoin, en tant qu’adulte, qu’on m’explique quoi faire et comment le faire pour chaque geste que je peux faire quotidiennement. Ce n’est pas un phénomène nouveau, les idéologies dominantes ont toujours eu tendance à imposer leur dogme, qu’il soit religieux, sociétal ou politique, plus ou moins subtilement, à plus ou moins grande échelle. Il est évident qu’un des buts de cette dynamique est le maintien de la paix sociale. Ce qui peut être honorable si on considère l’être humain comme une entité figée, constante. Or, ce qui caractérise l’humanité c’est justement cette capacité d’invention, de créativité, de renouvellement, d’évolution. Dès lors, il est pour le moins utopique de penser qu’en posant un cadre rigide et inaliénable, on maintient une société en sécurité. Et pourtant, c’est ce qui a été et qui est encore tenté….

Cette notion qu’on doit toujours se préparer à quelque chose, ce sentiment d’anxiété, de stress, nous détourne bien souvent de la prise de recul nécessaire pour remettre en question les informations qui nous noient sous leur flux constant et important. Il est dès lors impossible de hiérarchiser, de relativiser, de prendre le temps de réaliser ce qui est a été accompli et ce qu’il reste à faire. Nous devons suivre les pas à pas édictés par le flux du jour… nous devons nous conformer, nous standardiser, pour le bien …. de quoi au fait? Impossible réellement de le déterminer ou de le discerner…. mais je doute que ce soit pour le notre….

Et pourtant, il est si simple de retrouver un peu de sérénité. Il suffit de couper le son, de bloquer ce flux permanent de distractions de ce qui est réellement important. Et de s’écouter, d’écouter sa tribu. De chercher l’information dont on a besoin, de redevenir actif et non plus passif. De distinguer ce qui relève de sa volonté propre de ce qui est imposé sans raison réelle. De hiérarchiser les informations, de retrouver un esprit critique, de se soumettre à son bon sens et non plus à des injonctions artificielles. De prendre de la distance physique, intellectuelle, émotionnelle. Et de se reconnecter avec ce qui est réel, tangible, ce qui compte vraiment.

Lorsqu’on arête de tenter de suivre les informations contradictoires, lorsqu’on arrête de se culpabiliser de ne pas parvenir à correspondre exactement à ce qu’on attend de nous, on se libère d’un poids énorme qu’on n’était pas sensés porter au départ de toute manière. Il devient plus facile de tout mettre en perspective et de prendre conscience de ce qui nous anime vraiment, de ce qui nous motive réellement dans la vie.

C’est en se libérant de ces attentes irréalistes et irréalisables qu’on prend conscience de sa valeur intrinsèque. Parce que ces attentes sont artificielles, standardisées. Qu’elles ne correspondent à rien si ce n’est une standardisation de ce qui par essence est singulier. On ne se prépare plus, on ne s’efforce plus de ressembler à ce qui ‘doit être’. On est prêts, tout simplement, à accueillir ce qui se présente. On écoute sa voix intérieure pour aller chercher ce dont on a réellement besoin pour la suite du voyage. On détermine ses besoins réels, ses envies, et on agit pour les satisfaire. On va à son rythme, dicté par ses rencontres, sa curiosité, sa vie, tout simplement. Et puis on profite de sa tribu, constituée d’être tous différents mais tellement enrichissants. On accueille tout nouveau membre avec une joie non feinte, pour un instant ou pour plus longtemps.

On prend confiance en soi. Parce qu’on n’est plus soumis aux messages visant à nous prouver en permanence à quel point on ne fait pas ce qu’il faut, qu’on n’est pas comme il faut, qu’on ne vit pas comme il le faut…. on vit, voila tout, et on profite de chaque instant pleinement. Et surtout, surtout, on est prêts. À vivre tout ce qui se présente, avec un appétit féroce pour la nouveauté, celle-là même qui va nous faire évoluer, nous faire grandir. À accueillir tout ce qui se présente avec les yeux, les bras et le cœur grands ouverts, parce que la vie est faite de rencontres, d’échanges, de remise en question, de construction.

Et puis on prend conscience que quoi qu’il se passe dans notre vie, on est prêts. Que rien n’arrive par hasard et qu’il s’agit toujours d’une expérience qui nous transforme, nous donne les outils nécessaires pour que nous soyons prêts à vivre la prochaine aventure. Alors on arrête d’avoir peur, de douter, de se tourner vers ce qui est à la fois rassurant et anxiogène. On embrasse sa vie comme elle mérite de l’être. Passionnément, intensément, joyeusement.

Je suis prête. Le champs des possibles est grand ouvert devant moi. Et je suis prête à le parcourir, en me nourrissant de tout ce qu’il a à m’offrir. Je suis prête.

motif: fairywings

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :