Voyage intérieur 2020. Étape 51 : Illusion.

J’ai la chance de m’apercevoir très rapidement que je me fais des illusions, la plupart du temps. J’ai appris à discerner les dissonance entre les discours et le langage corporel de celui ou celle qui les prononce. J’ai une vision plutôt réaliste de mes aspirations, et de celle que je suis. Néanmoins, je me laisse parfois volontairement entrainer par mes rêves, mes aspirations, parce qu’il y a une chance, même infime, qu’ils ou qu’elles se réalisent. Mais je reste suffisamment lucide pour ne pas être trop blessée si ce n’est pas le cas.

Certaines personnes maitrisent l’art de l’illusion, et elles savent donner le change lorsqu’elles sont confrontées à la réalité des faits. D’autres s’obstinent à rester dans un univers oniriques parce qu’il les réconfortent et les rassurent. D’autres encore s’épanouissent dans la manipulation, la domination et font tout leur possible pour les exercer sur autrui. Ce sont celles que je prends plaisir à démasquer, ne leur laissant d’autre choix que de reconnaitre qu’elles ne peuvent avoir d’influence sur moi. Elles ne restent pas impuissantes, et se servent d’autres personnes pour tenter de le faire… la plupart du temps sans succès non plus.

Nous avons également tous notre part d’ombre. Ce jardin secret qui n’appartient qu’à nous, que nous préservons jalousement de l’intrusion d’autrui, quitte à en faire garder l’entrer par des illusions visant à les dérouter.

Même si j’essaie d’être la plus transparente possible, certaines personnes ont choisi de suivre leur perception, leur construction mentale me concernant, basée sur ce qu’elles pensaient être conforme à la réalité. Lorsque la vérité éclate, elles sont souvent mal à l’aise de m’avoir mal jugée. Certaines s’excusent, d’autres préfèrent retourner à leur idée erronée et font tout pour que la réalité se raccorde à leur perception, et non que leur perception se raccorde à la réalité. Peu m’importe, elles n’influent pas sur mon cheminement. Elles parviendront peut être à réconcilier leur illusion avec la réalité plus tard, ou resteront sur leur position. il s’agit là de leur chemin, pas du mien, et je n’ai pas à intervenir, si ce n’est en continuant d’être moi-même.

Le déni est aussi une illusion très puissante. En niant l’existence de quelque chose, on se prive de l’expérience qu’elle représente, et lorsque la bulle éclate, on souffre plus encore que si on avait fait face à la réalité plus tôt.

Quelles que soient les illusions qui jalonnent notre cheminement, elles nous offrent toujours l’opportunité de nous remettre en question, de remettre en question notre perception des choses et d’évoluer, de nous ouvrir.

Reconnaissons donc les illusions, mais ne nous laissons pas bercer par elles, au contraire, levons le voile qu’elles déposent sur le réel et reprenons les rênes de notre pensée et de notre expérience de vie.

Votre page du carnet de voyage intérieur:

Demain, nous ferons preuve de Sagesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :