Le Bosquet de l’Alchimiste 20. Les arbres liés.

Cette semaine, nous nous penchons sur l’indépendance, les relations saines. Nous pouvons avoir un lien très fort avec autrui tout en nous épanouissant à notre manière.

Pour être complètement honnête, je dois avouer que je ne suis pas très sociable. Mais j’ai de très bons amis, une famille très présente, et peu importe ce que la vie place sur notre route, nous sommes connectés les uns aux autres. La vie peut nous projeter au beau milieu de la tempête la plus forte, et nous devons peut être y faire face seuls, mais une fois que nous l’avons domptée, et que nous en sortons avec une leçon bien apprise, plus forts, plus sages, nous savons avec qui partager cette expérience. Nous pouvons aller aussi profondément que nous le désirons, personne ne nous jugera. Au contraire, mes amis se réjouiront du voyage effectué, et me donneront leur vision des choses, toujours la bienvenue, et qui me donnera à réfléchir.

Je suis vraiment indépendante. J’ai besoin de mon espace personnel, de mon jardin secret, de mon espace sacré pour m’épanouir et explorer. Mais je peux le faire parce que je sais que je ne suis jamais seule. J’ai mes amis, et ma famille. Ils me connaissent très bien et respectent, ou ont appris à le faire, ma manière d’être. Parce que je suis ainsi, c’est ma nature. Je prends toujours le temps d’échanger avec eux, d’apprendre d’eux, puis je retourne à mon propre cheminement. Nous ne suivons pas le même, et c’est très bien ainsi, chacun y trouve ce qu’il ou elle cherche. Le totu étant que la route que nous suivons nous apporte ce dont nous avons besoin pour nous épanouir. Il ne s’agit pas d’être en compétition. Nous nous respectons, et prenons un réel plaisir à échanger, à partager nos dernières découvertes ou illuminations. Mais je sais également, par expérience, que si l’un d’entre eux, ami ou famille, commence à me juger, ou essaie de me convaincre de faire les choses de telle ou telle manière, parce que c’est comme ça que ça doit être fait, je poserai des limites très claires et prendrai de la distance. Le temps nous rapprochera de nouveau, avec un nouveau respect pour notre épanouissement réciproque.

J’ai vraiment beaucoup de chance d’avoir ces personnes dans ma vie, et j’espère qu’elle ressente cette gratitude également de m’avoir dans la leur. Mais ce qui fait que ces relations sont à la fois plus fortes et plus durables, c’est que nous respectons l’espace personnel de chacun. Je suis toujours heureuse de passer un moment avec eux, mais j’ai également besoin de mon temps seule. 9a ne signifie pas que je ne les aime pas ou plus, c’est juste que j’ai besoin de temps pour apprendre, vivre, découvrir par moi-même. Et je partagerai mes expériences avec eux. Je suis toujours là pour eux, s’ils ont besoin de moi. Je sais aussi que si j’ai besoin d’aide, je peux toujours compter sur eux. Nous sommes toujours prêts à nous soutenir les uns les autres, dans les moments de joie ou de difficultés.

Nous faisons chacun partie de la vie des autres, mais nous ne sommes pas la vie les uns des autres. Nous avons notre propre chemin à parcourir, et personne ne peut le faire à notre place. Mais nous pouvons choisir de nous lier à des personnes qui nous donneront la force de faire face à ce qui se présente, et avec qui nous profiterons de chaque instant. Nous trouverons toujours le temps de nous rassembler et d’échanger, mais nous avons également besoin de voyager seuls. La clé est d’équilibrer les deux.

Alors cette semaine, prenez du temps pour vous, et partagez ce que vous en avez retiré avec vos proches.

La carte

Une de mes maie est partie en balade et a pris quelques photos qu’elle a partagées en ligne. Et elle m’a donné son accord pour que je les utilise comme référence pour mes cartes. Ces deux arbres m’ont immédiatement séduite. Le soleil qui joue avec l’espace vide entre eux, les racines puissantes et emmêlées, tout m’inspirait. C’est vraiment ainsi que je vois mes relations aux autres. Des racines fortes, qui nous ancrent dans le sol, qui nous donne une base solide, et deux troncs qui s’élancent vers le haut. J’ai décidé de leur donner une teinte bleutée pour ajouter un peu de mystère. J’ai tenté de reproduire l’effet génial qu’avait le soleil avec l’appareil photo. Et j’ai évidemment ajouté un peu de poussière magique, ils le méritent tellement!

Mon voyage

Notre journal

Je vous souhaite une douce semaine. Parce que vous le méritez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :