Cheminement du 15 mai

Comment retrouver ma paix intérieure ?

Qu’est-ce qui m’empêche de me détendre vraiment ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour éliminer ces pensées ? Quelles actions puis-je mettre en place pour régler ce qui peut l’être et ne pas me laisser troubler par ces pensées ? Comment chasser les pensées parasites ?

Les pensées parasites (« je devrais faire ceci ou cela », « je n’ai pas fait ceci ou cela », « et si…. », « je ne peux pas me détendre parce que je dois… », « je n’ai pas le temps/le droit de me détendre avant de…. » etc) nous envahissent et nous empêchent d’être vraiment en paix avec nous-même. Elles ne sont parfois ne sont que le reflets de nos doutes, de nos peurs, de notre insécurité.

Aujourd’hui je mets en place des pratiques pour retrouver ma paix intérieure et ne pas laisser ces pensées prendre le dessus:

  • Pour les pensées relatives à ce que je « dois » faire avant tout, je peux faire une liste réaliste des tâches à accomplir (façon bullet journal), en établissant des priorités. Et je n’oublie pas de noter une tâche qui me fera du bien. Et je les accomplie, les unes après les autres (le bonheur de la case cochée est sous évalué…).
  • Pour les pensées relatives à des idées, à des projets, à des erreurs que j’aurais pu faire, je peux les écrire, et décider qu’une fois sur le papier, elles ne m’appartiennent plus. Je m’en libère. Et je peux y revenir lorsque j’aurai passé un peu de temps de sérénité avec moi-même, l’esprit bien plus clair, et mettre en oeuvre un plan pour matérialiser mon projet, ou me rendre compte que vraiment, c’est anodin et que ça ne vaut pas la peine que de me laisser coloniser par ça plus longtemps.
  • Pour les pensées relatives à ce je ressens, aux souvenirs parfois douloureux, je peux faire un travail de respiration. J’inspire longuement pendant 5 secondes, je retiens mon souffle pendant 5 secondes, j’expire complètement pendant 5 secondes, et je retiens pendant 5 secondes. Je fais ça 4 à 5 fois, jusqu’à ce que je me sente de nouveau calme, en paix.
  • Je peux aussi méditer, ou faire un travail de visualisation pour me libérer de tout ce qui m’empêche d’être en paix avec moi-même.

Parce que je le mérite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :