Une carte par semaine 48

unecarteparsemaine

Je me sens souvent en décalage avec mes semblables. Un peu comme si nous ne vivions pas sur le même tempo, à la même vibration. C’est un sentiment étrange. Je ne m’émeus pas pour les mêmes choses, et j’ai du mal à voir certaines situations comme problématiques. Ou du moins, je ne me noie pas lorsque je suis confrontée à la plus petite difficulté. Parfois, je les envie d’être capable de ressentir tant d’émotions. Mais la plupart du temps je préfère être à ma place, parce que ma vie aujourd’hui est certainement plus sereine que la leur.

J’ai parfaitement conscience également de la singularité de mon chemin de vie. Ou du moins que j’ai la chance d’en être sortie relativement indemne. Ce sont ces épreuves qui ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. C’est le fait d’avoir eu à affronter mes peurs, le côté sombre de la vie, et d’en ressortir plus forte encore qui fait que je peux désormais envisager la vie sous un angle plus léger, plus détaché aussi. Plus armée sans aucun doute.

Dès lors, ces ombres, ces obstacles, ces difficultés qui les paralysent me semblent au contraire être des leçons à acquérir, et ne me bloquent à aucun moment. J’ai également appris à ne pas subir ma vie, mais à la construire, à la vivre, à agir. Car c’est par l’action qu’on se débarrasse de ces chaines qui nous entravent si profondément qu’on a la sensation de se noyer encore et encore. Je n’ai pas l’âme d’une navigatrice, ceux qui me connaissent savent ma répulsion pour la simple idée de me retrouver au milieu d’une étendue d’eau. Par conséquent, la noyade n’est pas une option pour moi. Et je n’attends pas d’être dans une situation pouvant la provoquer.

Au fil du temps, j’ai appris à lâcher prise, à prendre du recul, à envisager une situation sous différents angles, et à choisir de m’en servir pour grandir, et non pas comme excuse. Et je le dois aux ombres qui ont obscurci mon existence. Construire du positif à partir du négatif. C’est un des moteurs de mon existence: avoir conscience de l’obstacle, l’envisager sous différents angles, le confronter et m’en servir de base pour quelque chose de constructif, tant pour moi que pour les autres.

Et si je suis capable de le faire, c’est que j’ai compris que l’ombre qui traverse ma vie ne sert qu’à mettre en lumière ce qui peut en découler. J’accueille donc l’ombre comme quelque chose de positif et non pas comme une obscurité telle qu’elle m’étouffe et me noie. la lumière aurait bien moins de sens et d’importance si elle n’était pas confrontée à son ombre, qui la sublime et lui donne son éclat si particulier.

C’est en définitive une simple question d’équilibre.

Voici donc votre challenge:


Une carte par semaine 48

Citation: « L’ombre qui fait la lumière dans mon esprit fait la nuit dans le leur. » Charles Baudelaire

Mot: ombre

Motif: abukas


Je vous rappelle les modalités du challenge:

  1. Chaque lundi, je poste le sujet du challenge. Vous avez jusqu’au dimanche soir suivant pour poster vos propositions sur le groupe facebook.
  2. Je vous propose plusieurs possibilités: une citation, un mot, un motif de zentangle. A vous de choisir d’en utiliser un ou plusieurs. Les liens vers les tutoriels éventuels seront inclus.
  3. Vous pouvez dès lors décorer votre carte, ou encore votre page de cahier.
  4. Surtout, amusez-vous, prenez ce temps pour vous, profitez, laissez parler votre créativité. Partagez aussi, chacun peut être une source d’inspiration pour les autres!

Et voici ma carte:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :