Le Bosquet de l’Alchimiste 06. La Cascade

Cette semaine, nous entrons dans le lieu particulier dont je vous ai parlé la semaine dernière. Notre cascade intérieure, secrète et sacrée, où nous pouvons nous détendre et nous remplir de paix, de sérénité.

C’est ici que je me retire lorsque le monde commence à me drainer. Lorsque je me sens stressée, remplie de négativité, lorsque ma patience est épuisée, lorsque tout et tous m’agacent. Je sais alors qu’il est temps pour moi d’aller vers ma cascade intérieur, d’écouter l’eau couler, de ressentir la brise légère, de me détendre et de lâcher prise.

Avec le temps, j’ai découvert ce qui m’apporte cette paix intérieure qui me manque tant parfois.

  • Je peux écouter de la musique. J’ai une playlist pour chacune de mes humeurs. Puisque je suis très éclectique en terme de musique, je peux toujours trouver un morceau pour chacune de mes émotions, ou satisfaire chacun de mes besoins. Je me plonge dans le rythme, je me laisse porter par la mélodie, je laisse le tempo emporter mon stress, je laisse la frustration s’échapper et s’enfuir, et je remplace le tout par de la sérénité, de la paix et de la liberté.
  • Je peux jouer de la musique aussi, et la flûte irlandaise est magique pour ça, puisque la manière dont on souffle dedans peut tout changer, et l’instrument peut exprimer mon état émotionnel. Avec le temps, j’ai appris suffisamment de morceaux pour être capable de choisir celui qui m’aidera à retrouver la maitrise de mon souffle, et de mes émotions. Ensuite, je peux juste en profiter pour jouer mes morceaux préférés et laisser la musique faire son travail de nettoyage de mon esprit.
  • Mon rituel pour prendre soin de moi est des plus simples: je prends une douche en fin d’après-midi. Je laisse la négativité être emportée par l’eau courante, je visualise la purification en cours, et une fois terminée, je m’enveloppe d’une serviette ou d’un peignoir moelleux, j’hydrate ma peau et je me fais une bonne tasse de thé, que je vois en regardant le paysage. Tout ça peut me prendre 5 minutes, ou 30, en fonction de la journée que j’ai passée. Mais ensuite, je me sens prête à continuer avec ma soirée. Je suis un oiseau de nuit, c’est mon domaine. Pour moi, c’est un peu comme si la journée était là pour que je fasse ce que j’ai à faire, ce qui m’est demandé: travailler, faire les courses, interagir avec des personnes que je n’apprécie pas forcément, mais avec lesquelles je dois échanger néanmoins. Ensuite, le soir/ la nuit, je suis libre d’être moi-même, et de faire tout ce qui nourrit mon âme, que ce soit écrire, dessiner, communiquer avec mes proches… Je sais…
  • Un autre moyen de prendre soin de moi est de dessiner, justement, d’écrire, d’être créative. De lâcher prise sur ce qui m’agace, m’ennuie ou me stresse sur le papier, ou sur mon écran. Une fois ‘matérialisé’, ça ne m’appartient plus, et je peux poursuivre mon chemin.
  • J’aime également énormément apprendre de nouvelles choses, et je ne m’en prive pas. J’essaie de m’ouvrir au savoir, aux expériences aussi souvent que je le peux. Je peux le faire en lisant, en regardant des vidéos, ou en faisant tout ce qui est possible pour apprendre quelque chose de nouveau, pour comprendre le monde dans lequel je vis. Je peux aussi lire pour m’échapper de mon quotidien, ne serait-ce que quelques minutes. Pour laisser mon esprit errer dans un autre univers, un autre temps, un autre lieu… Tout ça m’apporte une perspective différente sur ma vie et ça, mes amis, avec un cerveaux comme le mien, c’est vraiment prendre soin de soi!!
  • Dès que possible, j’aime aller au bord de l’eau. Un lac, une rivière, la mer, n’importe lieu aquatique. Je ne vais pas forcément dans l’eau, la plupart du temps je la regarde simplement, je l’écoute. Je peux lire, méditer, dessiner, jouer de la flûte, je fais ce qui me vient. Être en présence d’eau calme mon esprit. Même si je suis définitivement bien ancrée dans la terre. Mais encore une fois, pour moi, l’eau emporte au loin toute la négativité dans laquelle je suis engluée parfois, et la remplace avec un flot frais de pensées propres et paisibles.
  • Enfin, je peux aussi prendre soin de mon corps en me préparant mon repas préféré. et s’il y en a trop, je le congèle pour une autre occasion de réconfort culinaire!

Même lorsque j’étais une maman solo qui travaillait à plein temps, j’avais instauré un rendez-vous quotidien avec moi-même. je me levais un peu plus tôt, et je passais quelques instants à faire ce qui m’apportait un peu de paix, de joie. Et aussi souvent que je le pouvais, j’essayais de passer un peu de temps avec moi-même, pour réfléchir, méditer, être créative, me détendre, pour em remettre eu centre de ma vie, même furtivement. Je n’ai jamais vu ça comme quelque chose d’égoïste, mais plutôt comme un moyen de me donner la possibilité de faire ce que j’avais à faire dans un état de paix, de sérénité. Come le dit si bien une citation que j’ai trouvé hier:  » To give the best of myself, and not what’s left of myself », « Donner le meilleur de moi-même, et non ce qu’il en reste ».

Et ce moment que nous traversons tous nous donne cette possibilité de nous concentrer sur ce qui nous apporte de la joie, de la paix. C’est le moment parfait pour commencer à prendre soin de nous, afind e pouvoir affronter les épreuves qui se dressent sur notre chemin depuis un an. Nous sommes tous soumis à l’incertitude, au stress, à l’anxiété, que ce soit la nôtre ou celle d’autrui. Offrons-nous quelques minutes par jour pour prendre du recul, et faire quelque chose qui nous remplit avec ce que nous méritons, qui nous nourrit, qui nous apporte la paix dont nous avons besoin, même très éphémèrement.

La carte

Je vous lais dessiner quelque chose de paisible mais de joyeux, un peu mystérieux et mystique, avec un effet rafraichissant, et des endroits où je pourrais facilement m’imaginer me reposer. L’eau devait être aussi pure que possible, la cascade devait venir du bosquet, le feuillage offrirait l’ombre qui nous protègerait de la lumière directe du soleil, la falaise devait avoir des motifs mystérieux qui permettraient à l’esprit d’errer… Et l’herbe douce devait nous offrir un lit moelleux sur lequel nous allonger. Je peux facilement m’imaginer assise sur les rochers, sous la cascade et laisser l’eau me nettoyer de tout ce qui me pèse… j’espère que cette carte vous fait ressentir la même chose.

Cette semaine, passez un peu de temps à prendre soin de vous, à faire quelque chose que vous aimez, , quelque chose qui vous apporte de la joie, de la paix, quelque chose qui emportera au loin la négativité ou le stress que vous pouvez ressentir, quelque chose qui vous fera sourire. Quelque chose pour vous, parce que vous le méritez.

Mon voyage

Notre journal

Les phrases inductrices de la semaine:

  • Je sais que j’ai besoin de prendre soin de moi lorsque….
  • Lorsque j’ai besoin de me détendre, je…
  • Ce qui me fait me sentir bien:
  • Lorsque j’ai besoin de prendre du temps avec moi-même, je peux….

Nos cartes et/ou stickers

Je vous souhaite une douce semaine!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :