Le Bosquet de l’Alchimiste 15. Le Bol

Cette semaine, nous explorerons un autre de nos sens: le goût. Nous ne lui apportons souvent pas assez d’attention. Nous aimons ce plat, ou nous ne l’aimons pas, nous en avons envie, mais nous ne nous penchons que trop rarement sur le goût.

J’aime boire du thé ou de la tisane. J’essaie d’en savoir un peu plus sur les propriétés des plantes pour pouvoir faire des ménages qui me feront du bien. Le souci, c’est que bien souvent ces plantes sont amères, et que ce n’est pas quelque chose que j’apprécie vraiment. Alors je dois trouver de quoi adoucir leur goût un peu. Au départ, j’utilisais de la menthe, bien que je ne l’apprécie qu’avec beaucoup de modération… Et puis j’ai décidé d’être un peu plus créative, et j’ai opté pour la lavande, les boutons de rose, les boutons de fleur d’oranger… J’ai appris à ajuster le mélange à mon goût. et je fais de même lorsque je cuisine. j’ai horreur de l’ail, mon corps le refuse, tout simplement. Je n’aime pas son goût, qu’il soit cuit ou cru, et j’ai beaucoup de mal à le digérer (et oui, j’enlève le germe), sans parler de l’odeur qui me rend nauséeuse. Non, l’ail et moi, nous ne faisons pas bon ménage. Alors pour ajouter ce petit peps que l’ail donne au plat, je le substitue avec du gingembre (que j’aime beaucoup, et qui me le rend bien, lui). Et surtout, lorsque la saison le permet, je prends un grand plaisir à assembler mes bouddha bowl, ces salades composées qui contiennent tout ce dont j’ai besoin pour passer une bonne journée. Chacun des ingrédient apporte une texture, un goût, un bienfait, et les manger est une réelle expérience de bien être.

Lorsque je découvre un nouveau plat, au restaurant ou chez des amis, j’aime la pleine conscience qu’il m’apporte: je me concentre sur chacun de ses éléments, et j’essaie de déchiffrer ce dont il est fait. Et j’aime surtout beaucoup découvrir quelque chose de nouveau gustativement parlant.

Le goût ne nous aide pas uniquement à apporter ce petit plus pour remplir notre corps avec l’énergie dont nous avons besoin. Nous l’expérimentons sur le plan sensoriel, et nous constituons un souvenir que nous placerons dans notre librairie sensorielle, avec ce que nous aimons, ce que nous n’apprécions pas, et pourquoi. Le goût nous aide à affiner notre perception et de ce fait, il ouvre notre esprit à de nouvelles expériences.

Alors cette semaine, cuisinez votre plat préféré, et passez du temps à vous concentrer sur ce que vous ressentez lorsque vous le mangez. Quels souvenirs fait-il remonter à la surface? Quelles sont les personnes avec qui vous aimeriez le partager? Et profitez de ce moment.

La carte

j’avoue que celle-ci m’a posé un petit souci au départ. Comment illustrer le goût? Ces cartes des sens sont vraiment compliquées, parce qu’elles se rapportent à des perception et non à des choses matérielles… je suis restée coincée pendant un bon moment, devant ma page blanche… et pendant l’une de ces occasions, je me suis mise à rire tellement fort que j’en ai renversé mon thé sur la table… Pendant tout ce temps, à chaque fois, je buvais du thé en pensant à ce que je pouvais bien dessiner… dans un bol… j’ai une belle collection de tasses, mugs et bols, mais aucun d’entre eux ne me paraissaient correspondre à l’idée que je voulais exprimer…. je suis allée en ligne pour chercher l’inspiration… rien… et puis une amie a posté l’image d’un bol pour illustrer une citation. Et c’était exactement ce que je cherchais. Sa forme, la manière donc ses couleurs s’organisaient… Et j’ai laissé l’inspiration prendre les rênes. Mon bol n’a que peu de choses à voir avec le sien, mais l’essentiel est là. Je voulais qu’il ait l’air un peu magique, pour célébrer ce moment d’inspiration fulgurante. Et j’ai décidé de le poser sur un rocher. J’aime vraiment la manière dont j’ai réussi à le faire, à le texturer. J’ai dessiné le Bosquet comme à mon habitude, mais il était trop présent, alors je l’ai flouté pour le laisser dans l’arrière plan. Mais voila, tout était trop neutre et froid autour du bol, qui lui était bien trop vif… je devais trouver un moyen de lié tous les éléments les uns aux autres… Je me suis reculée un peu sur ma chaise, pour réfléchir à ce que je pouvais bien faire, et un rayon de soleil m’a heurtée directement dans les yeux… Oh! D’accord! J’ai ajouté le rayon de soleil en le faisant heurter le bol, pour lui donner ce petit plus que j’appelle inspiration … quelques étincelles pour finir et c’est ainsi que la magie est née!

Mon voyage

Notre journal

Il n’y a pas de cartes citations cette semaine, puisque je n’en ai pas trouvé assez; mais je continue mes recherches et lorsqu’elles seront prêtes, je les mettrai en ligne !

Prenez soin de vous cette semaine, et profitez de chaque expérience qui s’offre à vous. Parce que vous le méritez!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :