Le Bosquet de l’Alchimiste 21. La Pierre Dressée.

Cette semaine, nous nous dresserons, immobiles, forts, fiers, pour garder et protéger ce qui doit l’être. Et nous laisserons la lumière passer à travers nous, avant de la relâcher pour que le monde puisse en profiter.

Le temps est venu de laisser le monde avoir un aperçu de notre croissance. Il y a encore beaucoup à découvrir, mais nous sommes suffisamment ancrés et forts pour commencer à nous dresser, bien droits. Parfois, il est inutile de se battre contre l’adversité. Parfois, nous avons juste besoin de nous redresser, de relever notre tête et de faire face à ce qui vient, calmement, fermement, silencieusement. Nous n’avons pas à aller où que ce soit. Ce que nous sommes, notre vie, nous appartient. Et rien ni personne n’a le droit de nous en déposséder. Nos valeurs, nos croyances nous rendent aussi forts que nous avons besoin de l’être. Et nous suffisamment sages pour ne pas conserver de négativité en nous. Au contraire, nous la laissons s’écouler, dans le sol et dans le monde, en la transformant peu à peu, en la chargeant de quelque chose de plus positif, de plus serein: notre propre énergie.

Lorsque tout semble chaotique, je m’arrête et je prends du recul. Le chaos est souvent illusoire, issu d’énergies, de pensées et d’actions contradictoires. En les regardant sous une autre perspective, depuis un point de vue plus paisible, je peux comprendre ce qui est réellement en jeu. Je peux alors discerner ce sur quoi je peux agir et ce qui ne relève pas de ma responsabilité. Je n’ai ni le temps ni l’énergie de m’occuper de ce qui n’a rien à voir avec moi. Par contre, je peux agir sur ce qui relève de mes capacités. Et si je continue à être préoccupée par le chaos environnant, j’essaie de trouver un moyen de changer ma manière de voir les choses. Rien n’est autorisé à briser ma paix intérieure. Bien sûr, je n’ai parfois pas le temps de prendre du recul, alors en attendant de pouvoir le faire, je me protège. Je suis vraiment douée pour ériger d’épais murs et les défendre ardemment. Puis je me retire dans un état d’esprit plus serein et ouvert, aussi vite que possible, et je m’occupe de ce qui a besoin que je le fasse.

La leçon la plus importante que j’ai eu à apprendre a été de lâcher prise sur ce qui ne m’appartient pas de régler. Pendant longtemps, je pensais que tout ce qui se présentait sur mon chemin devait être reconnu, confronté, intégré. C’était à la fois épuisant et inutile. Je réalise désormais que je n’ai besoin que d’en prendre conscience, et le laisser poursuivre sa route. Nous sommes chacun sur le chemin de l’autre, et nous allons dans des directions opposées. Si nous pouvons prendre conscience de la présence de l’autre, nous n’avons en revanche pas besoin de le confronter et de perturber son voyage. Certaines personnes ou situations ne sont pas de notre responsabilité. Nous avons un cheminement différent, nous suivons des rythmes et des dynamiques différents. Parfois, elles sont juste là pour nous faire prendre conscience de combien nous avons déjà avancé sur notre chemin de vie. Et d’autres fois, elles sont là pour nous apporter l’humilité dont nous avons besoin pour progresser. Nous pouvons donc les remercier et retourner à notre voyage.

Se redresser fièrement ne signifie pas bloquer le chemin. Au contraire, nous filtrons les illusions et nous libérons de la clarté. En refusant d’y participer, nous pouvons utiliser notre point de vue différent sur le tumulte qui nous entoure pour le transformer en quelque chose de plus apaisé. Nous sommes les gardiens de notre espace, et il nous appartient d’y apporter notre énergie spécifique. Chacun d’entre nous en est une partie. Nous apportons tous notre propre personnalité, nos passions, nos espoirs, notre expérience, notre énergie à notre environnement. Nous pouvons choisir ce que nous désirons partager et ce que nous préférons conserver en nous. Ça ne dépend que de nous. Et nosu pouvons effectuer ces choix en restant immobiles, dressés bien droits, en filtrant et en libérant.

Alors cette semaine, prenez quelques instants pour vous redresser, et libérer ce que vous choisissez de partager avec le monde. Parce que vous le méritez.

La carte

Au départ, j’avais l’idée d’une simple pierre dressée, brute et polie par les éléments, parce qu’elles me fascinent. Il a fallu tellement de volonté et de vision pour les ériger ainsi. Elles expriment vraiment l’idée d’une vison ancestrale de la vie, et l’ancrage profond que nous pouvons avoir si nous le désirons. Puis, pendant mes recherches, je suis tombée sur ces pierres percées et j’en suis tombée amoureuse. Elles ajoutaient cette idée de lâcher prise, de transformation. Ces pierres laissent la lumière passer tout en retenant la chaleur dans leur corps. Quelle magnifique métaphore! J’ai aussi opté pour un espace plus ouvert, pour contraster avec la verticalité de la pierre. Et évidemment, le soleil couchant m’apparut comme le moment parfait pour cette carte. Sa lumière chaude mettrait en avant la magie de l’alchimie que nous pratiquons jour après jour. J’aime aussi l’idée du contraste entre le matériau brut, humble et solide de la pierre et l’immatérialité de la lumière et des étincelles qu’elle laisse passer et crée. J’espère qu’elle vous plait également.

Mon voyage

Notre journal

Je vous souhaite une semaine lumineuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :