Tableau de visualisation (dans mon carnet de croquis…)

Qu’est-ce qu’un tableau de visualisation?

Un tableau de visualisation (vision board en anglais) est une représentation visuelle de nos aspirations, nos désirs, nos rêves, nos objectifs. Il est constitué d’images, de texte, de citations… auxquels on peut ajouter des éléments peints, dessinés etc… C’est en fait l’expression artistique de ce sur quoi nous voulons porter notre attention. Placé là où nous pouvons le voir facilement, il nous inspire, nous rappelle ce que nous estimons être important pour nous au moment où nous le réalisons.

Tout dépend en fait de l’intention que nous avons en le réalisant.

  • Une motivation pour atteindre un objectif, en choisissant des mots inducteurs de motivation, des images représentant ce que l’on veut atteindre, ou dans des couleurs très vives. Ces objectifs peuvent être aussi variés qu’un voyage, une ascension professionnelle, l’épanouissement d’une relation…
  • Un havre de paix: on peut aussi choisir des images et des mots qui nous aident à retrouver une paix intérieure dès que le besoin s’en fait ressentir, dans des couleurs plus neutres, avec une présentation plus aérée,
  • Un ancrage: on peut choisir les mots qui ont un sens profond pour soi, qui nous correspondent, des images et des couleurs qui nous rappellent ce qui comptent vraiment pour nous. Lors des tourbillons de la vie, on peut s’y référer pour se retrouver.
  • et d’autres encore, qui vous appartiennent…

Voici celui que j’ai réalisé pour cette année 2022:

Sa base est un vieux calendrier, donc il est plutôt grand. Ce qui a l’avantage de m’avoir permis de me lâcher avec les images et les mots, et d’attirer mon regard lorsque je passe devant. J’ai passé du temps à sélectionner les images et les mots qui résonnaient en moi… Et au final, il me ressemble plutôt beaucoup, et il correspond tout à fait à ce que je voulais exprimer. Je l’ai placé là où je peux le voir tous les jours, et il continue à me faire sourire. Il me rappelle ce qui compte vraiment pour moi.

Le matériel pour réaliser son tableau de visualisation

Pour réaliser son tableau de visualisation, il vous faut

  • Une base: un vieux calendrier est parfait si vous avez beaucoup à dire, ou si vous vous sentez suffisamment à l’aise avec cette pratique. Vous pouvez également choisir des formats plus réduits pour un tableau visant quelque chose de plus ponctuel, de plus précis. Le principal étant que cette base soit suffisamment rigide pour ne pas se déchirer ou se gondoler de trop lorsqu’on passera au montage. J’ai utilisé le carton qui se trouve au fond des blocs de feuilles A4, et mon carnet de croquis, dont les pages font 15 cm x 25 cm.

Ces « petits tableaux » peuvent ressembler à ça:

tableau de visualisation hiver 2021
tableau de visualisation mars 2022

ou encore à ça (que j’ai fait ce matin pour cet article):

  • Des pages de magazines. Elles serviront de fond (mais vous pouvez aussi peindre le fond, si ça vous tente, il n’y a pas de règle!). Collectez tout ce qui vous parle: des images, des couleurs, des mots, des lettres… cette collecte peut se faire au fur et à mesure de vos lectures, ou de vos trouvailles. Si la page attire votre regard, prenez-la et conservez-là dans une pochette jusqu’à ce que vous lui trouviez une utilisation.
  • Facultatif: des citations, des mots que vous voulez inclure dans votre tableau. Vous pouvez les écrire en jouant sur la police d’écriture, ou les taper puis les imprimer.
  • Une paire de ciseaux
  • Un bâton de colle (que je préfère, et de loin, à la colle liquide).

Pas à pas: réaliser son tableau de visualisation

1. Poser son intention et choisir son matériel

Même si vous n’utilisez pas tout, vous pourrez le conserver pour un projet ultérieur. Ce n’est pas un souci.

La toute première étape est de poser votre intention: dans quel but faites-vous ce tableau? Qu’est ce qui vous motive? Pourquoi voulez-vous le faire?

Exemples: me motiver dans la réalisation d’un objectif, me rappeler ce qui compte vraiment, faire le point sur ce que je ressens aujourd’hui, ce que j’aimerai faire….

2. Assembler les éléments.

Avant de commencer l’assemblage, j’aime déchirer le contour des mots que je veux utiliser. Mais si vous préférez, vous pouvez les découper avec des ciseaux (voire des ciseaux crantés etc…) ou des perforatrices si vous en possédez des suffisamment grandes. Laissez-vous porter par votre inspiration!

Une fois que vous avez tous les éléments dont vous avez besoin, placez-les sur votre support, pour vous donner une idée du résultat. Vous pouvez essayer plusieurs choses différentes, ajouter ou retirer des éléments, partir sur tout autre chose de ce que vous vouliez faire au départ. Laissez-vous porter par le flux de la création!

Une fois que vous avez trouvé un placement qui vous plait, je vous conseille de le prendre en photo, surtout si vous partez sur un tableau complexe ou de grande taille. Vous pourrez vous y référer plus tard, ce qui ne veut pas dire que vous ne pourrez pas le changer. Vous pourrez le faire jusqu’à la fin!

3. Le fond

Il y a plusieurs manière de le réaliser:

  • Vous pouvez peindre votre fond avec de la peinture acrylique, de la gouache ou même de l’encre. Ou mélanger les techniques,
  • Ou choisir une image unique
  • Ou superposer plusieurs images pour couvrir toute la surface de votre support.

exemples:

J’ai choisi de réaliser une sorte de dégradé avec les pages que j’ai choisies pour réaliser mon fond. Je les ai déchirées et superposées pour qu’elles couvrent la totalité de mon support.

Pour celui-ci, j’avais une page de magazine avec une spirale dorée que je voulais absolument utiliser comme fond. Mais elle n’était pas assez grande pour couvrir tout mon support, alors j’ai cherché des chutes de papier brun que j’ai collé en dessous, sur tous les bords de mon support, puis j’ai collé ma spirale par dessus.

Pour celui-ci, j’avais deux images qui me plaisaient beaucoup, mais je ne pouvais pas remplir tout mon support avec elles (il y avait du texte, des découpes etc…). J’ai choisi d’autres pages avec des couleurs et motifs qui s’accordaient bien avec mes pages de base… Et je les ai superposées pour que toute ma page soit recouverte.

Pour celui-ci, j’ai juste découpé l’image de fond pour qu’elle couvre toute ma page. Je voulais quelque chose de simple.

4. Ajouter le texte et les éléments secondaires

Je lie ces deux étapes parce que pour moi, elles vont ensemble. Vous pouvez ajouter des petits détails, des éléments visuels puis coller les mots par dessus, ou les garder distincts.

Pour ma page d’aujourd’hui, j’aurai pu garder mon image de fond uniquement, mais j’ai choisi d’ajouter d’autres papiers en haut.

Une petite découpe en haut, et j’ai ensuite collé mon texte par dessus, tout simplement.

Et voilà, mon tableau de visualisation minimaliste est terminé!

Pour celui-ci, j’ai remarqué à la fin que ma découpe de la citation à gauche rappelait la forme de la fleur… j’adore cette coïncidence! Pour la page de droite, j’ai d’abord découpé des cercles dans des papiers verts (chutes de pages de magazine), pour répondre aux cercles du papier de fond, et apporter un peu de légèreté, et j’ai collé mes mots par dessus.

Pour mes tableaux plus complexes, voilà comment j’ai procédé:

J’ai choisi de coller mon texte en suivant la forme de la spirale. Puis j’ai découpé des ronds dans un papier vert amande (une autre page de magazine) et je les ai collés dans les espaces vides. Enfin, j’ai utilisé un stylo gel doré pour dessiner des spirales et des points de différentes tailles sur la partie extérieure.

Pour celui-ci, j’ai disposé mon intention au centre (plus près de soi), et j’ai collé des papillons découpés dans des magazines par dessus, pour continuer l’idée de l’image en bas au centre. Puis j’ai collé les autres mots, et j’ai fini par ajouter les bols de fleurs à gauche pour rappeler les formes rondes de droite, et les fleurs… mon regard circule d’un élément à l’autre, parce que tout est lié… Et j’avoue que ça fonctionne très bien!

Voilà, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir pour réaliser un tableau de visualisation.

Et si le collage n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez aussi réaliser un tableau digital… et en faire un fond d’écran… un prochain tuto!

Je vous souhaite une douce journée. Je vais quant à moi préparer mon cheminement du mois d’avril, avec un petit extra si je parviens à le boucler d’ici là!

Parce que vous le méritez.

Une réflexion sur “Tableau de visualisation (dans mon carnet de croquis…)

  1. Pingback: Cheminement du 9 juin | Césame et ses états d'âme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :