Une carte par semaine 34

unecarteparsemaine

La fin de l’été arrive et j’achève le voyage vers la redécouverte de moi-même. J’avais vraiment besoin de ce temps pour moi, pour savoir où je me situais maintenant. J’ai commencé ce voyage au décès d’Emma, et j’ai décidé de le structurer un peu plus, à l’aide de mon cahier de bien être. Tout un programme!

Cet été, j’ai donc entrepris de mettre carte sur table avec moi-même. Et c’est pour ça que j’ai opté pour un été presque en solitaire. J’en avais besoin pour recharger mes batteries, et faire une pause. Et je dois avouer que le voyage intérieur a été très riche, très instructif, et que oui, je me suis (re)trouvée. je me sens aujourd’hui bien plus apaisée, bien plus confiante, bien plus forte. Et surtout, je sais qui je suis, quelles sont mes valeurs, quelles sont mes limites. Je sais où j’en suis de ma vie, et ce vers quoi je veux qu’elle tende.

Je me suis libérée. Libérée des regards et des attentes d’autrui. Libérée de cette obligation que je m’étais faite de me couler dans le moule qu’on avait construit pour moi. Il en me correspond pas, j’ai essayé mais non, je ne peux pas m’y fondre. Je suis donc libre de mes pensées, de mes actes, de mes émotions, de mes paroles. Et je suis prête à en prendre la responsabilité.

Parce qu’avec la liberté viens la responsabilité. Et le risque d’être incomprise, critiquée, jalousée. Mais c’est le chemin que j’ai choisi de suivre. Et j’assume. Ce n’est pas la première fois qu’il m’appelle, et si les précédentes tentatives ont été des échecs, c’est parce que je plaçais les émotions et réactions d’autres avant mon droit d’être juste… moi. Je n’avais pas la force de résister au chantage émotionnel, d’autant qu’il était motivé par l’envie que j’aille ‘bien’. Mais en définitive, je n’allais pas ‘bien’. Je paraissais bien, parce qu’il s’agit avant tout de ça, non? Paraitre. Ne pas faire de vague, se mêler à la foule, correspondre à ce qu’on attend de nous.

Comment aurais-je pu aller ‘bien’, puisque j’aurai plutôt tendance à déclencher des tsunami si la cause en vaut la peine, si je ne me suis jamais sentie à ma place a milieu de mes pairs, si je me nie pour obéir aux attentes d’autrui? Je me suis perdue, et je me suis engluée dans une existence sans sens, passive. Pas le choix, les rares fois où j’ai voulu m’affirmer, ma rébellion a été étouffée dans l’œuf, douloureusement, sous couvert de bienveillance. Toujours correspondre à ce qu’on attend de moi….

Mais voila, le temps est venu de choisir de le parcourir, mon chemin. Fièrement, la tête bien haute, le regard dirigé vers ce qui vient, avec la ferme intention de ne plus jamais me renier, mais au contraire de m’affirmer, d’être celle que je suis, et de marcher fermement mais sereinement vers le reste de ma vie. Je m’exonère de l’avis d’autrui. Mon chemin m’est propre, tout comme le leur l’est. La grande différence, c’est que j’ai fait ce choix en toute conscience, que je suis prête à le parcourir, que j’ai hâte de découvrir ce qui m’attend sur la route, d’affronter ce qui doit l’être, de profiter de ce qui doit l’être. De faire chaque pas avec les yeux et le cœur ouvert. D’avoir conscience que mon passé fait de moi celle que je suis aussi, avec ses forces et ses faiblesses. j’en ai tiré des leçons, des expériences qui ont enrichi mon voyage.

Bref, me voila en train de rédiger une déclaration d’indépendance. Je marcherai dorénavant en suivant mes valeurs et ma nature. Je ne demande à personne de me suivre, mais au contraire de me laisser cheminer en paix.

Je me sens à la fois conquérante et sereine. Parce que je suis devenue celle que je suis.

 

Voici donc votre challenge:


Une carte par semaine 34

Citation: « Deviens qui tu es. » Nietzshe

Mot: être

Motif: spoken


 

Je vous rappelle les modalités du challenge:

  1. Chaque lundi, je poste le sujet du challenge. Vous avez jusqu’au dimanche soir suivant pour poster vos propositions sur le groupe facebook.
  2. Je vous propose plusieurs possibilités: une citation, un mot, un motif de zentangle. A vous de choisir d’en utiliser un ou plusieurs. Les liens vers les tutoriels éventuels seront inclus.
  3. Vous pouvez dès lors décorer votre carte, ou encore votre page de cahier.
  4. Surtout, amusez-vous, prenez ce temps pour vous, profitez, laissez parler votre créativité. Partagez aussi, chacun peut être une source d’inspiration pour les autres!

 

Et voici ma carte

 

Et bonus cette semaine, une page de mon journal créatif, toute fraiche scannée!

journal créatif 54

Publicités

2 réflexions sur “Une carte par semaine 34

    • Aucun regret ni ressentiment. J’ai compris il y a bien longtemps. Pardonner, c’est difficile lorsqu’on prétend faire preuve de maladresse…. encore et encore et encore… Je ne pardonne donc pas, non. Mais j’ai l’espoir de leur faire comprendre le concept d’intégrité. Et je suis en paix avec moi même. J’ai juste décidé d’arrêter de faire le dos rond et de garder le profil bas… je préfère garder la tête bien haute.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :