Le Bosquet de l’Alchimiste 08. Pierres

Cette dernière année, nous nous sommes trouvés en face de nombreux challenges, l’un après l’autre. Ce qui est devenu évident, c’est que nous devions trouver un nouvel équilibre dans nos vies. Nous aviosnn besoin d’équilibrer notre vie professionnelle avec notre temps personnel, de réinventer nos relations afin de garder le lien avec nos proches sans prendre de risques, et d’adapter la manière dont nous vivions en fonction des contraintes qui se succédaient, sans nous perdre dans l’anxiété ou la colère. Nous avons appris à le faire, et nous sommes allés plus loin. Nous avons appris des leçons importantes, des leçons qui font désormais partie de ce que nous sommes, de la manière dont nous agissons, de notre réflexion.

L’équilibre n’est pas tâche aisée. Parce que nous devons prendre en compte les attentes extérieures ainsi que notre exigence intérieure. Nous avons besoin d’avoir une vision plus globale de notre vie pour établir des priorités et nous assurer que chaque domaine a son temps propre, que nous n’oublions rien d’important en chemin.

Trouver un équilibre requiert de nombreux ajustements, et notre pile de pierres peut s’effondrer quelques fois avant que nous trouvions le moyen de les organiser. Cela demande de la patience, et de la détermination. Mais une fois que nous réussissons à trouver l’équilibre entre ce qui fait de notre vie ce qu’elle est, nous trouvons également la paix. Et tout ce temps passé à mettre en ordre cet amas des pierres colorées et de toutes formes de nos centres d’intérêt et de nos responsabilités, de nos passions et de nos obligations, de nos moments de solitude et de sociabilisation, était également une manière pour nous de nous connaitre, de comprendre ce qui est important à nos yeux.

J’ai besoin d’équilibrer ma vie professionnelle avec ma créativité. j’ai besoin de prendre du temps pour moi afin de profiter pleinement du temps que je passe avec autrui. J’ai besoin d’apprendre quelque chose de nouveau et de partager ce que je sais déjà. J’ai compris que la complexité de la vie est de pouvoir reconnaitre l’équilibre entre chaque partie de la personne que nous sommes. Quoi que nous fassions, pensons ou ressentons a uen contrepartie, un reflet, et les deux font de nous des êtres entiers. Donc j’ai appris à accepter ce qui se trouve sur mon chemin, en essayant de déterminer si c’est quelque chose qui équiibrera ce que j’ai déjà en moi, ou si ça ouvrira une nouvelle possibilité.

Lorsque je suis stressée ou irritée, je sais que je manque d’équilibre intérieur et j’essaie de comprendre ce qui pourrait me ramener à cet état d’esprit que j’apprécie particulièrement. Parfois, ça ne dépend pas de moi. Mais la plupart du temps, j’ai juste besoin de faire quelques pas dans la bonne direction pour atteindre l’équilibre que j’avais perdu. Avec le temps, j’ai appris à reconnaitre lorsque je commence à perdre l’équilibre et j’ai créé un chemin pour y retourner. Pour moi, en général, ça se traduit par une douche chaude, de la musique et de la créativité. J’autorise à mon esprit de se libérer de la négativité dans laquelle il était englué, et de s’éloigner de ce qui l’avait perturbé. Maintenant dans un lieu de paix, je peux voir ce qui a besoin d’être changé et agir en fonction.

Cette semaine, nous nous concentrons sur l’équilibre et les moyens de l’atteindre.

La carte

J’aime empiler des cailloux, je trouve que ça me détend et me permet de me concentrer à la fois. Et pour moi, l’équilibre c’est exactement ça: marcher dans l’espace ténu entre les deux. J’ai d’abord dessiné des pierres trè colorées, mais j’ai changé d’avis et je les ai rendues plus neutres. Je trouve que ça correspond mieux à l’idée d’équilibre. Je voulais exprimer le fait que chaque pierre s’harmonisait avec les autres, que chacune avait sa place, peu importe sa taille. Parce que dans nos vies, nous avons ces domaines importants qui requièrent beaucoup de temps et d’énergie, mais notre empilement ne serait pas complet sans ces petites choses qui y apportent de l’intérêt. J’ai ensuite ajouté de l’eau dans l’arrière plan, parce que l’équilibre est pour une bonne part équilibrer nos émotions. Le ciel et les nuages sont là pour symboliser l’air, parce que trouver l’équilibre c’est également garder le stress et les pensées polluantes au large. Bien sûr, une fois que nous avons réussi à construire notre pile de pierre, nous ressentons un sentiment d’achèvement, ce qui est légitime, et le rayon de soleil est ici pour le célébrer. Rien ne serait complet sans quelques étincelles, donc…. pourquoi pas? Nous pouvons être fiers de nous pour avons réussi à équilibrer touts ces pierres les unes avec les autres, et nous pouvons maintenant reprendre notre voyage.

Mon voyage

Notre journal

A la semaine prochaine!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :