Cheminement du 10 mai

Qu’est ce qui peut m’aider à avoir les idées claires?


Qu’est-ce qui m’empêche d’y voir clair? Comment passer outre? Qu’est ce qui a besoin d’être éclairé, découvert? Qu’est-ce qui me détend? Qu’est-ce qui me rend plus réceptif/réceptive? Quelles sont les émotions qui me protègent d’une vision plus claire?

Prendre conscience de tout ça est déjà un premier pas vers une vision plus claire.

Il est temps d’aller prendre un bol d’air frais, de se balader dans la nature, de méditer et de prendre du recul. Débroussailler ses pensées, que ce soit en arrachant les ronces à la main, parce qu’il y en a peu, ou il aller franchement à la débroussailleuse, à la tronçonneuse, à la machette… Couper ce qui nous envahit et ne nous sert pas. Sans jugement, dans la compassion et la douceur. Ces pensées, ces ronces seront compostées pour servir de terreau à ce qui vient. Elles enrichiront le sol dans lequel nous planterons ce que nous voulons faire pousser et prospérer. Alors soyons doux avec nous mêmes. Si nous ne pouvions pas voir quelque chose, c’est qu’il n’était pas encore temps pour nous de le faire. Tout vient à nous lorsque nous sommes prêts à le recevoir. Un pas à la fois, un jour à la fois.

Parce qu’on le mérite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :