Cheminement du 8 juin

Étape 2: je m’ouvre à moi-même

Quelle part de moi a besoin d’être embrassée ?

Qu’est ce que j’ai tendance à faire passer en dernier? Qu’est-ce qui mérite d’être ma priorité? Qu’est-ce que je néglige, volontairement ou non? Comment faire en sorte d’accueillir et d’apprécier cette part de moi?

Aujourd’hui, je me regarde avec compassion et j’ouvre mes bras et mon coeur à se qui se cachait jusque là.

Je peux:

  • prendre le temps de m’observer et de regarder avec amour, vraiment, ce qui me déplait.
    • Mon nez est un peu long? Il fait partie de moi et il me permet de sentir, de respirer. Je le remercie d’être là pour moi. Et je le cagole avec des odeurs qui me plaisent beaucoup. Un parfum, les cookies sortant du four, le gâteau en train de cuire, le café ou mon thé préféré, le chocolat, la menthe… ce qui vous fait vraiment vraiment plaisir, rien qu’en le sentant.
    • j’ai des kilos en trop? Il est temps de m’offrir un petit massage, à la maison, ou en institut si je peux me le permettre.. J’ai mon petit rituel perso: j’allume des bougies, je prends un peu d’huile d’amande douce, et je masse ces parties de mon corps que je préfère ignorer le reste du temps… Je reprends contact avec elles, du bout des doigts, avec mes paumes… je leur offre toute mon attention. Parce qu’elles sont mes réserves de survie, et que je sais qu’elles sont là pour moi, pour me permettre de faire face à un autre traumatisme, juste au cas où… Je les rassure, je leur parle, je leur montre aussi à quel point j’apprécie qu’elles soient là pour moi.
    • mes cheveux blanchissent? je peux les teindre, bien sûr. Ou je peux les accueillir pour ce qu’ils sont: la preuve de ma maturité, les prémisses d’une sagesse issue de l’expérience de vie. J’aime les tresser, et je leur offre un soin particulier de temps en temps, surtout quand je me surprends à les dénigrer.. Ils sont ma couronne, et le symbole que je règne sur ma vie… Ils méritent tout mon respect et mon amour. Alors en les tressant, je leur montre que je tiens à eux… je peux aussi chantonner, ou m’efforcer d’avoir une pensée positive à chaque fois qu’un brin passe sous le suivant.
    • J’ai du mal à me concentrer? Il est temps de jouer avec le minuteur! Je le mets à 15 ou 20 minutes, et je ne fais qu’une seule tache pendant ce laps de temps… lorsque la sonnerie retentit, je laisse tout ce que j’ai laissé de côté me revenir… pendant 5 minutes. Je peux les noter, ou les planifier pour plus tard, je peux aller me faire un thé ou un café, m’étirer, me lever, tout ce que je ne pouvais pas faire pendant mes 15 ou 20 minutes… Puis je remets le minuteur à 15 ou 20 minutes et je reprends ma tâche, ou je peux en choisir une autre. Et je recommence le processus… Lorsque j’ai plus de facilités à rester concentré(e), je peux prolonger le temps, à 30 minutes, à 45 minutes… mais je n’oublie pas de faire mes temps de pause.

Dès que je m’aperçois de quelque chose qui ne me plait pas, que je préfère ignorer le reste du temps, je me l’approprie, je lui montre ma reconnaissance et je trouve un moyen de l’accueillir en moi.

Parce que je le mérite.

Si vous désirez cheminer avec moi, pour une étape ou tout au long du mois, vous pouvez trouver les cartes et les carnets de bord ici. Je serai ravie de vous avoir à mes côtés!

Passez une merveilleuse journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :