Challenge 2018: janvier

voyage en tête

Janvier: apprends

Nous voici à la première étape de notre voyage.

Avant de partir, il nous faut faire nos bagages. Et pour cela, apprendre à construire et à utiliser certains outils qui nous seront indispensables pendant notre épopée. Rien de bien compliqué, rien d’inaccessible. Avant de refermer nos besaces, nous devons les ouvrir et les remplir, voila tout.

Notre apprentissage durera un mois, et correspondra à nos besoins. Il pourra être intensif ou superficiel, utile ou superflu. Nous seuls en décidons. Je pense sincèrement qu’un mois à explorer notre point de départ n’est pas de trop. Comment voyager si nous ignorons d’où nous partons?

Nous allons donc apprendre à nous ouvrir, à observer, à comprendre, à lire des langages nouveaux, à prendre conscience de ce qui nous entoure, et de ce qu’il y a en nous.

1. Apprends à t’ouvrir aux autres.

Nous devons commencer par nous ouvrir.

Et pour certains, dont je fais partie, ce n’est pas si simple… Alors nous allons y aller doucement, pas à pas.

La première étape, la plus simple si elle est réalisée dans le respect de l’autre, consiste à observer. Observer ceux qui nous entourent. Nous observer également. Ouvrir nos yeux et apprendre le langage corporel, visuel, comprendre les non dits, accepter les réactions des uns et des autres. Observer avec les yeux et l’esprit grands ouverts ensuite, en acceptant les leçons que nous apprenons au fur et à mesure que nous nous exerçons. Avec respect, sans jugement, sans nous imposer. Progressivement, doucement. En prenant un temps, chaque jour, pour nous exercer à la lecture de ce langage.

La seconde étape en découlera naturellement: l’ouverture de notre esprit et de notre coeur. Parce que ce que nos yeux perçoivent, ce que nos sens nous disent, prennent tous leur sens lorsque nous nous ouvrons complètement aux autres. Nous découvrons alors bien plus, dans la réciprocité de nos échanges… en permettant aux autres de lire un peu de nous, nous avons accès à un langage bien plus riche.

La troisième étape sera donc constituée de cette prise de conscience des rythmes, des tempos. Elle n’aura lieu qu’après l’exercice régulier des deux premières. C’est en ce sens qu’un mois ne semble pas superflu pour acquérir cet outil. L’observation des rythmes mène à la perception des changements et enfin à leur compréhension. C’est en identifiant les ruptures qu’on peut accéder à leur signification.

Nous aurons alors acquis un outil très précieux: la perception fine de ce qui nous entoure, et surtout la nécessité de nous ouvrir afin d’accéder au sens de ce que nous percevons.

Pour ma part, autant j’ai appris depuis longtemps à observer ce qui m’entoure autant je vais devoir faire de gros efforts pour baisser ma garder et laisser les autres accéder à cette lecture, à mon langage. Un mois, c’est un bon début.


Pourquoi ne pas tenir un journal de vos relations? Un état des lieux au départ, et l’évolution que vous constatez du fait de votre ouverture, tous ces petits riens qui changent tout alors que vous ne les aviez jamais noté auparavant.


2. Apprends à t’ouvrir aux rythmes de la nature

Nous ouvrir à ceux qui nous entourent n’est qu’une partie de l’apprentissage de ce mois. Parallèlement, nous allons également nous ouvrir à ce qui nous entoure. Et pour ce faire, nous allons devoir sortir.

C’est en étant dehors, dans un parc, au bord d’un lac, dans la forêt que nous allons prendre une belle leçon. Là encore, elle va prendre un peu de temps. Parce que nous allons devoir ouvrir nos yeux, nos esprits et nos coeurs, exercer nos sens afin de lire le langage de la nature, de ses composants, végétaux, minéraux et animaux. ça parait très ambitieux et abstrait tout ça…mais dans la pratique, c’est très simple, et ça apporte tellement!!

Je vais reprendre mes visites au lac, maintenant qu’il ne sera plus plongé dans l’obscurité matinale… Et je vais pouvoir reprendre l’élaboration de mon outil, en portant une attention toute particulière aux moindres changements d’un jour à l’autre. Le givre, les couleurs, les conditions météorologiques, le jour qui se lève de plus en plus tôt, le chant des oiseaux, le bruissement des joncs…

En observant tout ça avec sérénité et respect, les yeux, l’esprit et le coeur bien ouverts, mes sens s’aiguisent et perçoivent de plus en plus de détails.

Je commence toujours mes visites en demandant la permission de rester un petit moment là… en agissant avec beaucoup de respect pour ceux que je dérange, que ce soit les végétaux ou les animaux. Les canards semblent avoir accepté ma présence, les corbeaux également. Je ne reçois plus de glands sur la tête…

J’ai appris avec le temps à percevoir ces petits riens. Et lorsque je reprends le cours de ma journée, je ne manque jamais de les remercier de m’avoir accueillie.

Ces visites n’ont l’air de rien, mais elles m’ont énormément apporté. En sérénité, en compréhension de ce qui m’entoure. C’est ce genre d’expérience que je vous propose de faire pendant un mois. A vous de trouver un moment dans votre journée, quelques minutes, pour observer la nature et son langage.

Et puis janvier, c’est aussi l’hiver, dans toute sa splendeur, ses couleurs bien particulières, son atmosphère cotonneuse, sa propre luminosité, son scintillement. Plongeons-nous dans la saison, laissons-nous envahir par la magie de l’hiver.


Pourquoi ne pas commencer un journal photographique de ce que vous voyez? Une photo par jour d’un même lieu, ou d’un même élément, ou une photo différente par jour? Montrez ce que vous voyez, ces petits changements, ces rythmes, ces cycles.


3. Apprends à t’ouvrir à toi-même.

Et nous voila arrivés à l’élaboration de notre troisième outil. Il n’est pas si difficile à maitriser, il suffit juste de le vouloir. Et pour tout vous dire, je pense sincèrement qu’il n’y a pas meilleur moment que le mois de janvier pour l’acquérir.

Avec le froid et le déchainement des éléments que nous pouvons constater en général au mois de janvier, il est plutôt facile d’accueillir les manifestations  de l’hiver, de prendre conscience du rythme des saisons… mais aussi de prendre soin de nous.

C’est le moment de s’ouvrir à soi, de prendre conscience de nos besoins. De nous envelopper de douceur, et de nous ouvrir enfin. De nous accepter tels que nous sommes, tout comme nous acceptons les autres. De faire preuve de patience, de profiter des matin d’hiver, une boisson chaude à la main en regardant le jour se lever, la neige tomber, en écoutant de la musique, en faisant quelque chose qui nous plait, en apprenant quelque chose de nouveau, en apprenant à nous connaitre réellement.

Et pour ce faire, il nous suffit…. d’ouvrir nos yeux, notre esprit et notre coeur… Quelle surprise! Ouvrir nos yeux sur la personne que nous sommes, sur cette personne qui est sur le point de faire un beau et long voyage. Sur cette personne qui est notre ancre, notre base. Et surtout ouvrir complètement nos yeux, pas uniquement ceux qui ne voient en nous que les fêlures. Pourquoi ne pas faire la liste de nos qualités et autres points forts?

Nous avons souvent tendance à voir tout de suite ce qui ne va pas, ce qui ne correspond pas…. à quoi, au fait? A ce qu’on attend de nous? A l’image qu’on doit renvoyer? A qui? Et si ce mois-ci, on voyait surtout ce qui fait que nous sommes uniques, intéressants, et si nous nous acceptions pour ce que nous sommes? Les souverains de notre propre univers intérieur. Les conquérants de terres sauvages et pourtant si belles. Les voyageurs immobiles, les phares de note propre obscurité?

Pour ce faire, nous allons prendre du temps pour nous. Quelques minutes chaque jour pour élaborer nos outils. ça peut paraitre compliqué, mais c’est en fait vraiment simple. Et surtout, nous le méritons. Nous méritons de prendre soin de nous, de faire une pause, de nous écouter, de nous sourire, de nous faire le cadeau de quelques minutes d’attention, de douceur, de liberté.

Ce mois, nous allons apprendre à nous voir avec les yeux du coeur, et à redresser la tête, préparer notre bagage mental et nous munir de notre arme la plus puissante: le sourire dans le miroir après chaque brossage de dents.


Pourquoi ne pas commencer par écrire 3 petits bonheurs par jour? Ou encore méditer 10 minutes tous les matins, ou tous les soirs? Vous pouvez aussi vous lever un peu plus tôt pour profiter du calme et profiter du jour qui se lève. Enfin essayez de vous faire un compliment par jour… ça fonctionne!


 

Dès lors nous serons prêts à entamer notre voyage, à vivre notre épopée… notre apprentissage nous aura permis d’être encore plus attentifs aux changements et aux permanences, en ayant une meilleure compréhension des autres, du monde dans lequel nous évoluons, de nous-mêmes. Nous saurons d’où nous partons. Et prêts à explorer notre univers personnel.


Petit pense bête de janvier:

Ce mois-ci, le mot clé est apprends.

  1. Apprends à t’ouvrir à ceux qui t’entourent.
  2. Apprends à t’ouvrir à ce qui t’entoure.
  3. Apprends à t’ouvrir à toi-même

Pour ce faire, tu dois…

  1. Prendre un temps pour t’exercer chaque jour, un temps pour toi.
  2. Ouvrir tes yeux, ton esprit et ton coeur.
  3. Prendre conscience de ton point de départ, avec respect, sans jugement.

Des mots pour t’accompagner:

  • Le meilleur moyen pour apprendre à se connaitre, c’est de chercher à comprendre autrui. André Gide

  • Va prendre tes leçons de la nature. Léonard de Vinci

  • C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas. Victor Hugo.

  • Nous croyons regarder la nature, mais c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne. Christian Charrière.


 

 

J’espère que le voyage vous plaira! J’ai quant à moi hâte de partager mes différentes escales. Si je partagerai mon cheminement ici, j’espère lire les vôtres sur le groupe facebook.

 

A suivre!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :